Murmures Sombres

... Ville d'où personne ne réchappe, saurez vous y survivre ?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mémoires de l'outre monde (flood-rp)

Aller en bas 

Il fait beau chez vous? =3
-La suite! La suite!
100%
 100% [ 5 ]
-bof, ça m'intéresse pas, en plus t'écris mal!
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 5
 

AuteurMessage
Raziel

avatar

Nombre de messages : 47
Race : Dévoreur d'âmes
Camp : .........
Date d'inscription : 12/05/2010

MessageSujet: Mémoires de l'outre monde (flood-rp)   Jeu 3 Juin - 0:04

[ "journal" ou complément à l'histoire de Raziel, c'est une vieille habitude que j'ai sur beaucoup de forums. ça peut être assimilé à de la fic, un rp solo, pour le plaisir et permettre de découvrir le personnage plus en profondeur: tout ce qui ne peut pas être développé dans la présentation donc
Ces écrits sont de moi, pas les personnages. ]


-Ils craignent ce qu'ils ne peuvent comprendre, et méprisent ce qu'ils craignent. Mais vois tu Raziel, je ne les hais point. Dans les profondeurs de ce monde il y a une roue qui tourne, elle est implacable et jamais n'arrête sa course. Nous les vampires, nous l'appelons...Destin...

Je me souviens de l'homme qui m'avait dit cela. Le vampire ailé à la peau bleue, que je suis allé rencontrer en voyageant dans le passé. Une créature unique et millénaire, dit comme le premier vampire de Nosgoth. Il s'appelait Janos. Et deux jours après m'avoir acceuillit chez lui comme un père accueillant son fils, dix minutes après m'avoir emplit l'esprit de ses paroles de sagesse, il agonisait dans mes bras, la poitrine ouverte, son coeur volé.

-Ne te détourne pas de ton passé Raziel...Ne les hais point...Accomplit tes oeuvres sans haine...Si tu fais ainsi, alors la roue du destin ne t'atteindra pas...Et rien ne t'empêchera de t'accomplir...Tu changeras l'histoire...Mon enfant...

Comment pourrais je ne pas les hair? Je pourrais hair toutes les créatures de ce pauvre monde dévasté...Janos...Il y a bien des dieux chez les vampires....Mais une chose est sûre, les vampires ne sont pas des dieux...
Kain...

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Je me me souviens alors que j'étais encore jeune vampire...J'étais alors encore ignorant de quelle avait été ma vie avant ma vampirisation, et j'idôlatrais mon "père", Kain. Empereur de Nosgoth, il avait conquérit toutes les terres en répendant le sang, guerrier implacable et invincible, sur le champ de bataille il était un dieu de la guerre, et il avait fait du peuple opressé des vampires les nouveaux seigneurs de ce monde. Et moi et mes frères, nous l'avions aidé.
Nous étions déjà à un bon âge pour les vampires, même si nous étions démesurément jeunes par rapport à Kain. C'était l'âge ou les rapports changeaient, et ou nous sommes passés du statut de "fils" à celui de "lieutenants".
Pourtant, même si en public Kain me traitait comme un soldat, dès que nous étions seuls, je demeurais son fils.

Mes rapports avec mes frères étaient devenus stricts et distants. Surtout avec les derniers nés, tel Melchiah. Tous savaient que j'étais le premier né de Kain, celui qui avait hérité de la plus grande part de ses pouvoirs divins. L'on m'accusait d'avoir été trop gourmand la première fois que Kain nous offrit son sang, les derniers nés en avaient eu si peu qu'ils en présentaient des problèmes physiques. Melchiah devait me détester pour son apparence...décrépie.
à défaut de m'occuper de mes frères jaloux, j'idôlatrais alors mon père. Et l'on me haissait encore plus, car l'on m'accusait alors de vouloir soutirer la plus grande part de l'empire.
J'ai appris plus tard que peu de vampires ressentaient des sentiments. On dit qu'ils s'estompent avec le temps, et maintenant que j'y repense, Kain n'en exprimait presque pas. Pourtant, aussi loin que je me souvienne...C'était un sentiment sincère qui m'avait rapproché de mon père. Pas la convoitise.

Je rencontrais souvent Kain en dehors de réunions et des batailles. Je me rendais aux colonnes, là ou il résidait. Je laissais deux Razielims (mes fils par la morsure) m'accompagner pour donner l'illusion d'une affaire serieuse. Je passais des nuit à écouter les histoires de conquêtes qu'il me racontait. Et j'étais le seul de tous à savoir qu'auparant Kain avait été mortel.
Je m'en souviens encore, de ce qu'il me racontait. Et je me remémore encore aujourd'hui l'histoire du noble de Coorhagen devenu l'empereur de tout un monde...

(à suivre)


Dernière édition par Raziel le Lun 7 Juin - 0:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raziel

avatar

Nombre de messages : 47
Race : Dévoreur d'âmes
Camp : .........
Date d'inscription : 12/05/2010

MessageSujet: Re: Mémoires de l'outre monde (flood-rp)   Jeu 3 Juin - 11:55

1. L'histoire de Kain

Son histoire commence au début des temps, alors que Nosgoth était un monde jeune, fertile et peuplé par les humains, qui y avaient fondés routes, villes et royaumes. à cette époque, 9 colonnes titanesques s'élançaient vers le ciel, gardées par 10 gardiens. 9 d'entre eux gardaient le pouvoir des colonnes, la dixième, Aria, était la gardienne de leurs équilibre. Sur les épaules de cette femme aux pouvoir immenses reposait la prospérité de Nosgoth.
Les vampires, à cette époque, étaient des créatures faiblardes qui se terraient dans les cryptes comme des chiens dans un terrier. Les Seraphims, des humains saints, les chassaient comme si c'était un sport, et la race vampirique était chaque jour plus proche de l'extinction. Seul un unique vampire terrorrisait la population: Vorador, un très ancien vampire, comme le témoignait son apparence presque animale.

Mais maintenant que le décor est posé, revenons donc à cette nuit fatidique ou tout a changé. Cette nuit là, un noble de Coorhagen, Kain, s'arrête dans une auberge. La nuit est déjà tombée, il est fatigué de son voyage, et s'apprête à demander le gîte à l'aubergiste...


Au même moment, dans la cathédrale des Seraphims, un sombre rituel prends place dans une grande salle, et une ombre observe les magiciens en cercle, en se léchant les babines.


Aux colonnes, Aria allume l'encens dont le parfum l'apaise. Derrière elle, un homme s'approche....



Kain s'accoude au comptoir, et demande poliment une chambre à l'aubergiste

-Pardonnez moi seigneur, je m'apprêtais à fermer. Je ne prends plus personne à ces heures là!

-N'as tu pas même un couvert pour un voyageur fatigué de la lointaine Coorhagen? Tu n'es pas le plus hospitalier de la contrée!

-Encore une fois seigneur, pardonnez moi, mais je n'accepte l'argent d'aucun homme à ces heures tardives. Des créatures qu'aucun homme ne voudrait voir traînent à ces heures là...La prochaine ville est à quelques kilomètres...

-Mon cheval est épuisé et affamé, il ne peut plus faire un pas!

-...Je suis désolé messire, je ne suis qu'une modeste personne, je ne puis vous aider...

Le noble de Coorhagen sort vivement, seul dans la nuit. Il n'avait pas d'autre choix que de tenter d'atteindre la prochaine ville à pieds...Il se met alors à marcher à travers le village, insouciant.



Les magiciens psalmodient plus fort, les flammes autours desquelles ils incantent rougeoient et s'élèvent, menaçant les vitraux du plafond. L'ombre sort alors de sa cachette, se jette sur le magicien le plus proche qui a a peine le temps de hurler que son cou est déjà brisé. Les magiciens regardent autours d'eux, pétrifiés devant le cadavre de leurs frère...Ou était l'assaillant? Il avait disparu dans les ombres...



Aria entends un bruit, se retourne et fait face à l'homme derrière elle. Doucement un sourire éclaire son visage angélique, tandis qu'elle demande:

-Oh, tu es revenu...? As tu oublié quelque chose aux colonnes?





Kain marche dans les rues désertes, les lampes sont encore allumées dans les maisons, et à son passage tout les visages se collent aux fenêtres. Eh bien, que se passait il? Ces paysans le prenaient il pour un fou pour voyager à ces heures là? Kain n'avait pas peur, il était arrogant et fine lame, que pourrait il bien lui arriver?
Il le sut lorsqu'il vit une dizaine d'hommes l'encercler, armés. Il dégaina son épée, parant de justesse un coup de masse du premier de ses assaillants. La bataille fait rage, mais la bravoure de Kain ne valait pas la force de dix hommes.

-Chiens! N'avez vous aucun honneur....Pour vous attaquer ainsi ensembles...à un homme seul!

Mais rien ne résonne les bandits, et aux fenêtres proches, tout le monde regarde Kain se faire prendre son épée, et immobiliser. Kain regarde désespérément les regards inexpressifs des habitants, pas un seul homme, pas une seule femme pour lui venir en aide? Seul son honneur ne permettait pas à ses larmes de rage de couler.
L'homme qui semblait être le chef de la bande leva l'épée prise à Kain, et d'un geste, lui trancha la gorge. Derrière lui, alors que son corps était au sol, un autre homme lui planta l'épée dans le dos en riant grassement.




Les magiciens hurlent, courent, cherchent à sortir de la grande salle. Rien à faire, la porte avait été bloquée. Un grand éclat de rire sauvage s'élève, et une voix d'outre tombe se délecte de la débandade:

-Appelez vos chiens! Qu'ils se nourissent de vos carcasses!

les magiciens appelaient desespéréments: -MALEK! MALEK A L'AIDE! MELCHIAH! ZEPHON! RAZIEL! QU'UN SERAPHIM VIENNE! VORADOR EST LA!

Et l'ombre se jetait sur chacun des magiciens, étouffant leurs cris dans un gargouillement de sang. Enfin alors qu'il n'en restait qu'un, Vorador se découvrit et le saisit à la gorge. Il le laissa admirer ses yeux de feu, sa peau verte et ses oreilles de chauve souris, avant de presser la gorge du magicien, qui éclata, et le sang gicla jusqu'au visage de Vorador, qui s'en délecta en riant, avant de disparaître tandis qu'un cliqueti d'armures se faisait entendre.




Aria recule, les yeux emplis de larmes. Elle heure l'encensoir, qui se renverse, tente désespérément de se protéger avec ses mains, mais le couteau s'abat. Une fois. Deux fois. Sa poitrine saigne. Trois fois. Quatre fois...Elle s'écroule.
Autours d'elle, les colonnes divines noircissent. L'une d'entre elle émet un craquement sinistre, comme si leurs bases en était ébranlées. La colonne centrale, celle de l'équilibre, s'effondre. Et les 9 autres craquellent.




-Vae Victis.

Kain pensait que la mort serait reposante. Pourtant il ne sentait que la haine, une haine dévorante, et une soif...Une soif incroyable. Pourtant il ne pouvait plus bouger. Ses yeux étaient ouverts mais il ne voyait rien. Le sang coulait il encore de sa gorge? était il toujours allongé sur le sol, au milieu de ce village de malheur? Par quelle sorcellerie pouvait il encore parler alors que sa gorge était tranchée?

-Bonsoir Kain. Je me nomme Moritanius.

-Moritanius... , répéta Kain, Le gardien de la colonne...de la mort?

-Exact, tu n'es pas obtus à ce que je constate. Ta haine m'a attiré Kain, quelle mort injuste et dégradante que celle dont tu as été victime...Dans ma bonté et en tant que nécromancien, je t'offre une occasion absolument unique de te venger de ces rustres qui t'on égorgés sans scrupules.

-Tout ce que vous voudrez...

-Mais il y a des conditions Kain, tu ne pourras plus revenir en arrière...

-Ramenez moi à la vie, que je les égorge!!

-Tu ne trouvera jamais plus le repos, nulle part chez les vivants...Les plaisirs de la chair avec eux te seront interdits...

-Tout ce que vous voudrez, RAMENEZ MOI!

Et c'est ainsi que Kain rouvrit les yeux, allongé sur le sol d'une crypte. Son apparence avait changé, ses pouvoirs grandissaient chaque jours qui passaient. Sa haine aussi, elle le brûlait de l'interieur, plus encore qu'avant sa mort. Il avait besoin...Il avait besoin d'évacuer toute cette haine, d'avoir la tête de ces dix rustres écrasées entre ses doigts.
Kain, le vampire, le non-né, fils de personne par la morsure, venait de naître.
Inconscient de la mort de la gardienne de l'équilibre, inconscient qu'il était désormais un pion dans la grande machination secrète qui secouait Nosgoth...



à suivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raziel

avatar

Nombre de messages : 47
Race : Dévoreur d'âmes
Camp : .........
Date d'inscription : 12/05/2010

MessageSujet: Re: Mémoires de l'outre monde (flood-rp)   Ven 4 Juin - 12:27

Cela faisait déjà plusieurs semaines depuis la deuxième naissance de Kain. Guidé par les conseils de Moritanius, il avait reprit des forces dans sa crypte, travaillé hâtivement à développer ses pouvoirs. Tout ce que le vampire désirait, c'était avoir la gorge des malandrins sous ses crocs, et rien d'autre.

Lorsqu'enfin il sortit de sa crypte, sous la forme d'un grand loup blanc, il vit alors une aura de désolation peser sur Nosgoth. La nature semblait décrépir, les maladies frappaient les humains plus que d'habitude. Les Seraphims s'étaient retranchés dans leurs forteresse, insensibles à la désolation qui s'étendait. L'air avait un parfum...De folie.

Il retourna pourtant au village. Les habitants s'enfuyaient à sa vue, se retranchant dans leurs maisons. Kain avait envie de leurs rire au nez, de hurler des insanités à leurs vue. Ils l'avaient laissés mourir, tout ces gens l'avaient regardés mourir sans rien tenter! Maintenant il était temps de payer, il allait faire justice lui même, par le sang!
L'énorme loup immaculé se mit alors à poursuivre et à déchirer entre ses crocs le moins habitant du village.Détruisant les portes et les fenêtres, il entrait dans les maisons, égorgeait hommes, femmes et enfants. Les fourches et les pics qu'ils brandissaient en tremblant n'entamaient même pas sa peau épaisse.
Le sang coulait à flots, et il en prenait de plus en plus goût au fur et à mesure qu'il accomplissait sa vengeance.

Toute la population du village fut décimée. Parmis eux les dix hommes responsables de sa mort. Kain pensait que passer sa rage et sa haine, que rendre justice l'apaiserait. Mais...Il n'en était rien. Reprenant sa forme humaine, il vit qu'il était couvert de sang. Etait ce cela sa vengeance? Les cadavres des femmes et des enfants mutilés traînaient encore sur le sol rouge et boueux. Kain baissa la tête, perplexe sur la légitimité du geste qu'il venait de faire.
Il retourna à sa crypte. Et Moritanius l'y attendait.

-Tu es revenu bien vite, Kain. Penses tu néanmoins que ta tâche est si facile à accomplir?

-...Que veux tu dire, Moritanius?

La voix du vampire était lasse, il ne s'était toujours pas arraché aux sombres pensées qui l'assaillaient depuis son massacre. Mais le nécromancien gardait obstinément le silence.

-Fais vite, nécromant, je n'aspire qu'à retrouver ma tombe après ce voyage...

-Cela attendra mon enfant.

-Je ne suis pas ton enfant, putride!

Le nécromancien écarta l'insulte d'un geste de la main

-Ces hommes n'étaient pas les responsables de ta mort Kain. Il y a un complot plus grand derrière. Tu n'as fait que tuer des pions, les véritables responsables de ta mort sont encore en vie. Voila pourquoi ta haine brûle toujours avec autant de force qu'elle te consume...

-...Qui sont ces hommes qui ont commandés ma mort? Ou se cachent ils? A quels desseins a servi ma mort?
-...Rends toi aux Colonnes, Kain. L'intriguant qui a voulu ta mort n'est autre que l'un des 9 gardiens.

Et le Gardien de la colonne de la Mort disparut. Kain hésita, car Moritanius ne lui inspirait aucune confiance. Mais il se rappela à quel point la terre si fertile de Nosgoth était en train de décrépir, il se demanda si justement, quelque chose n'était pas arrivé aux piliers. Se transformant en une nuée de chauve souris, il se mit en route vers la lointaine contrée qui abritait les Colonnes.

Le jour était largement levé, mais Kain avait fait en sorte de boire suffisemment de sang pour être protégé de la lumière. Il savait, il sentait qu'il était anormalement puissant pour un simple vampire, surtout aussi jeune. Cela cachait il encore quelque chose?
Les Colonnes, autrefois brillantes et majestueuses, étaient aujourd'hui complètement décrépies. La colonne centrale, celle de l'équilibre, gisait au sol, brisée. Les autres se craquellaient, parcourues de veines noirâtres qui semblaient les étouffer.

-Damné, cela fait bien longtemps que je t'attends...Laisse moi te voir Kain, voir comment tu as grandi...

-Quelle est cette sorcellerie? Qui êtes vous? D'ou me connaissez vous?

Un spectre lui apparut, celui d'une femme qui était absolument magnifique. Du moins, qui devais l'avoir été. La poitrine du spectre était sanglante, et une moitié de son visage était celui d'un crâne. Elle le regardait d'un air intéressé et avec une autre expression profonde, que Kain ne déchiffra pas.

-Je te connaissais depuis bien avant ta naissance, Kain. Ton nom était écrit sur la Roue, tu es destiné à un rôle très important. Mais aussi à des choix, et de tes choix dépendra l'avenir de Nosgoth.

-Ah! Laissons au diable les diableries! Le destin, les grandes oeuvres, je n'en ai cure. Je recherche seulement celui qui a ordonné ma mort, et lui en arracher la raison avant de lui arracher la gorge et me repaître de son sang dégénéré, c'est tout ce qui m'importe de mon existence damnée!

Un sourire éclaira la moitié de visage encore intacte de la belle femme. Cette beauté dans la mort le troublait.

-Kain, si impulsif, tu l'as toujours été. Oui, l'un des Gardiens de ces piliers a ordonné ta mort dans un sombre dessein, de même que ce même Gardien a ordonné la mienne. Je suis Aria, la Gardienne de l'équilibre. Ma colonne s'est brisée en même temps que moi, et l'équilibre brisé apporte de jour en jour un destin funeste à Nosgoth. Laisse moi te parler Kain, laisse moi t'expliquer ce qu'il se trame, afin d'élargir ta compréhension sur ce vaste complot.

La voix douce de la Gardienne de l'équilibre apaisa l'impatience et la colère de Kain, il hocha alors simplement la tête, signe qu'il l'écouterait jusqu'au bout.

-De mon vivant, j'étais la fiancée du Gardien de l'Esprit: Nupraptor. Ma mort n'était pas choisie au hasard Kain. Fou de douleur, mon fiancé a renié son rôle et sombré dans la folie. Il savait que seul l'un des autres Gardien avait suffisemment de pouvoir pour me tuer, alors il se mit à attaquer aveuglément leurs esprit, à tous. Tout les Gardiens perdirent la raison, Kain. Ils se mirent à utiliser leurs pouvoirs à des fins personnelles, et leurs folie se communiqua aux piliers eux même. Regarde leurs état, mon enfant. Ils se délabrent de jour en jour, rongés par la corruption. Si ils s'effondrent, c'en est terminé de Nosgoth, à jamais.

Kain fronça les sourcils. Voila qu'elle avait effectivement une large connaissance de cet étrange complot.

-Mais...Pourquoi un Gardien souhaiterait il la destruction des Colonnes, la déchéance de Nosgoth? Votre rôle est bien de protéger cette terre! Et quel est le but de mon assassinat dans cette histoire, je ne suis en aucune manière lié aux Colonnes!

-Patience Kain, patience...J'ai besoin de toi en réalité. Il y a bien un moyen de ramener Nosgoth à la vie, il faudrait...Il faudrait arracher cette terre à l'influence des Colonnes. Pour cela, il faut créer un nouvel équilibre.

-Un...Nouvel équilibre?

-Oui...Il faut que tu tues les autres Gardiens Kain. Si tu les tue tous, la décrépitude des colonnes sera stoppée. Et le nouvel équilibre sera celui du néant. Sans gardiens, sans pouvoirs, sans rien, les Colonnes seront à nouveau équilibrées. Et Nosgoth sera prospère à nouveau.

-Il faut que j'élimine tout les Gardiens hein?

Le spectre hocha la tête.

-Cela m'attriste d'en arriver là...Mais il faut arrêter cette destruction, et ce complot visant à détruire Nosgoth.

-Je me fiche éperdumment de vos histoires, que l'on se le dise! Tout ce qui fait mon intêret, c'est que je dois tuer les Gardiens, et que dans sess Gardiens il y a celui qui a voulu ma mort!

-Kain... Fit le spectre tristement, Auparavant tu étais un humain bon et brave, ne laisse pas l'égoisme et la haine ronger ton coeur...

-Cela...Ne vous concerne en rien, que vous semblez me connaître ou pas.

-Je te connais bien plus que tu ne te connais toi même, mon enfant...Mais cela est une autre histoire, pour un autre dessein. Prends garde en tout cas...Car à ma mort, un nouveau Gardien de l'équilibre a été secrètement désigné par les colonnes, celui là n'a pas encore conscience de sa nouvelle mission, mais tu devras le tuer aussi.

-Comment je dois reconnaître ce nouveau Gardien?

-Il auras de grands pouvoirs, je te guiderais à lui le moment venu.

-Je commencerais pas Nupraptor, afin d'en finir avec cette aura de folie.

Le vampire s'envola, laissant le spectre seul au milieu des Colonnes. Aria le regarda s'envoler en une nuée de chauves souris, puis baissa la tête en murmurant:

-Pauvre enfant perdu dans les ténèbres...Que choisiras tu à être destiné, toi qui est si aveugle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raziel

avatar

Nombre de messages : 47
Race : Dévoreur d'âmes
Camp : .........
Date d'inscription : 12/05/2010

MessageSujet: Re: Mémoires de l'outre monde (flood-rp)   Ven 4 Juin - 18:07

Nupraptor, le Gardien de l'esprit, autrefois fiancé à la Gardienne de l'équilibre, Ariel. En chemin pour la cité de Nupraptor, Vesselhünd, Kain se remémora pour la première fois ce que la mort lui avait arraché. Il se souvint qu'il avait jadis eu une femme, et qu'il était père d'un enfant. Si il devait encore s'écouter, il serait retourné immédiatement à Coorhagen et serré les siens contre lui. Mais ensuite? Et après? Il n'était plus humain, et le vampire se rendit alors compte qu'aucune libération pour lui n'était désormais possible. Même après avoir accomplit sa vengeance, il ne pourrait pas tricher avec la mort. La vie ne reprendrait pas son cours. Elle s'était arrêtée pour lui.
Le sang qu'il avait tant versé, celui dont il se nourissait, il le sentait comme coaguler autours de son coeur, l'enfermant dans une carapace inviolable. Il voulait perdre ses sentiments, ne plus avoir de regrets. Mais c'était impossible. Alors il souhaita devenir intouchable. Si puissant, si cruel, que jamais aucun regret ne pourrait le toucher.

Il arriva à Vesselhünd et cela coupa court à ses regrets. Nurpraptor se cachait bien, au fin fond de sa citadelle il versait encore ses larmes de folie. Son pouvoir décadent avait ensorcelé les humains de sa cité. Ils se tordaient sur le sol, en proie à une douleur invisible, ou alors ils se jetaient sur Kain comme si leurs existence en dépendait. Ce qui n'était pas faux, mais au moins, le vampire put se nourrir à loisir. Les faibles humains n'étaient pas un obstacle.

Kain ne trouva pourtant pas le Gardien de l'esprit dans son repaire. Pas âme qui vive, jusqu'à ce qu'il arrive dans une pièce exigûe, qui devait avoir servi autrefois de cellier. La pièce était vide, seule une femme à la tête bandée geignait, enchaînée à un mur. Kain s'approcha et lui arracha le tissu qui masquait son visage. Ses yeux étaient crevés, sa bouche saignait abondemment, et le vampire devina qu'il devait lui manquer des dents. Il ressentit alors une profonde pitié pour la femme, même si vue du sang l'attirait horriblement. Il se retint, s'agenouilla auprès de l'humaine

-Dis moi ou est ton maître, et qui t'as fait cela, femme.

-Seigneur, oh seigneur...Je souffre tellement...Je vous en supplie...Relâchez moi, prenez moi, emmenez moi loin d'ici, loin de ce...De ce fou!

Kain ne se sentait pas en patience de supporter des gémissements d'humains, mais seule la connaissance de la douleur le retenait d'être vulgaire. Il savait ce que cela faisait de souffrir, et se sentait proche de la douleur de cette femme, si humaine soit elle.

-Réponds à mes questions, et j'envisagerais de te libérer.

-Oui, tout ce que vous voudrez...Tant que vous m'emmenez loin d'ici...

-Ton désir sera fait, mais parle!

-Nupraptor...C'est lui qui m'a fait ça...Il...Il est devenu fou...Il m'a arrachée à la vue...Il a voulu me réduire au silence...Je l'ai vu se mutiler, comme il nous mutilait... Il est devenu fou...Il s'est retranché dans le sanctuaire, au plus bas de la citadelle...Oh pitié, libérez moi seigneur...Je n'en puis plus de cet endroit...

-...Il en sera fait selon ton désir.

Sur ces mots, il abattit ses griffes sur la poitrine de la femme, qui mourut sur le coup. Il ne se nourrit pas de son sang. La mort était le moindre des repos qu'il pouvait offrir à cette victime.
Sur les conseils de l'humaine, il trouva la retraite du Gardien. Il trouva aussi les cadavres que le fou avait semé sur son chemin. Kain grogna, et se promit de donner une leçon à ce fou sur la valeur du sang.





-Nupraptor, il est temps de mettre fin à la folie que tu répends

-Tout cela...Cela n'aurais jamais dû arriver, mon enfant!

-Je me contrefiche de tes regrets, seule ta tête m'intéresse. Tu n'es pas celui qui m'a tué, tu es trop lâche et pleurnichard pour cela, mais je compte trouver celui de tes camarades qui a monté cette affreuse masquarade.

-Tu ne comprends pas, tu ne comprends rien au sens des Colonnes! Il ne devait normalement...Il ne devait pas y avoir de Gardiens humains! Nous les humains, nous n'étions pas destinés à les garder!

-Quelles sont ces paroles de confusion?

-C'est lui...Le possesseur du coeur noir...Le dernier des Anciens! Le vampire ailé! Vois, enfant dégénéré de sa race, vois quelle malédiction cet ange de la mort a passé à la race humaine!

-Pauvre fou...J'ai presque honte de te libérer de ta douleur.

Et la tête du Gardien de l'esprit tomba de ses épaules, sous l'épée du vampire. Il ne tenait même pas compte de l'histoire de fou du défunt Gardien. Des vampires ailés? Il devait vraiment être loin dans ses hallucinations pour être allé chercher une pareille ineptie...


Le prochain Gardien était celui de la guerre. Et c'était un Séraphim nommé Malek. Kain se heurta alors à un grand problème: comment entrer dans ce lieu impénétrable, gardé jour et nuit, et comment tuer le plus fort de tout les Gardiens? Même avec ses pouvoirs anormalement grands, le vampire savait qu'il ne ferait pas le poids. De plus, la forteresse de Malek était dans les montagnes, et il y neigeait. L'eau brûlait les vampires comme de l'acide, Kain n'y survirait pas, même gavé de sang. Devait il retourner voir Aria pour lui demander conseil? Il était vrai qu'elle était la seule personne à qui il faisait confiance...La seule.
Il retourna donc aux Colonnes, et vit que celle de l'esprit était redevenue blanche et immaculée. Visiblement Aria ne lui avait pas menti.

-Aria, j'ai besoin de tes conseils. Nupraptor est mort, le pilier est restauré comme tu l'avais prédit. Mais je ne sais point comment atteindre Malek.

-Je suis heureuse que tu aie apporté la paix à mon fiancé. Malek est très puissant, c'est un tueur de vampires accomplit. La seule personne qui a réussit à le blesser...Est Vorador.

-Vorador?

-L'un des derniers vampires de Nosgoth, et il est très ancien. Son "père" par la morsure était, à ce qui se dit, le premier des vampires existants. Un sang pur, un Ancien.

-Je me fiche des histoires, ou je peux trouver ce Vorador?

-Suis l'Ignis Fatuus. Le feu qui guide jusqu'à l'enfer.

Sur ce le spectre tendit la main et une flamme s'envola. Précipitemment, Kain se transforma en loup et galopa pour la rattrapper.

-...Tu auras le plus grand des vampires comme maître, je le vois. Mais cela ne t'arrachera pas à ton destin, les paroles de Vorador ne t'apporteront pas de réponse sur ton véritable destin...Pauvre vampire perdu dans les ténèbres


(--->)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raziel

avatar

Nombre de messages : 47
Race : Dévoreur d'âmes
Camp : .........
Date d'inscription : 12/05/2010

MessageSujet: Re: Mémoires de l'outre monde (flood-rp)   Sam 5 Juin - 16:18

L'ignis Fatuus brûlait sans cesse, et n'arrêtait jamais sa course. A chaque halte, le vampire manquait de la perdre. Il ne put pas se nourrir si s'arrêter, seulement courir, galoper, et voler sans relâche, à la pousuite de cette flamme vaccillante, qui le guida jusqu'au plus profond des marais. Un ancien village de pierre était en ruine, partout s'élevaient des tombes autrefois magnifiques. C'est dans un grand mausolée, qui semblait avoir été réaménagé, que le feu de l'enfer s'arrêta. La petite flamme tomba au sol et se consuma d'elle même, laissant Kain dans le silence et la solitude du cimetière. Le vampire Vorador vivait donc ici? Un milier d'années ne lui aurais pas suffit à trouver cette cachette...
Il levait la main vers la porte de pierre, lorsqu'elle s'ouvrit d'elle même. Une femme apparut à l'encadrement, légèrement vétue, son regard de braise tourné vers le vampire affamé.
Spoiler:
 
-V....Vorador...?

Un sourire en coin apparut sur les lèvres de la femme lorsqu'elle remarqua les canines de Kain. Une lueur d'intérêt s'était allumée dans ses yeux, mais aucun son ne remua sa gorge. Kain était épuisé et affamé, il n'avait pas bu de sang depuis des jours entier, soumit à la course incessante de l'Ignis Fatuus...Il s'effondra au sol, perdant connaissance, tandis que la femme le prenait pour le traîner à l'intérieur du mausolée.

Il s'éveilla dans un lit, reprit rapidement connaissance. Il chercha de la main le contact rassurant de son épée, mais ne la trouva pas. A la place, sa main heurta de la chair.
Se redressant précipitemment, Kain se retrouva face à la femme qui lui avait ouvert la porte, assise près du lit. Elle le regardait toujours avec intensité, mais n'ouvrait pas la bouche.

-êtes...Êtes vous Vorador?

Il se sentait faible, la faim le tiraillait toujours. Et la femme demeura muette. Le vampire sentit à nouveau l'impatience le prendre, mais la femme ne lui laissa pas ce plaisir. Elle se leva, et commença à quitter la pièce. Kain se leva précipitemment, se préparant à la suivre, lorsqu'une forme imposante et humanoide entra.

-Allons, pardonne la. C'est une de mes plus jeunes créations, ma dernière femme. Elle s'habitue encore à son état.

-C'est donc vous Vorador, je présume...

L'homme à la peau verte hocha la tête, confirmant les théories du vampire.

-Je cherche un moyen d'atteindre Malek, le gardien de la....

-Je sais tout cela. Mon maître me l'avait prédit.

Les sourcils de Kain se froncèrent. Son maître? Etait ce seulement possible que le maître de Vorador, un vampire trois fois millénaires, puisse être encore vivant? Vorador sembla comprendre l'agitation du vampire.

-Oui, je sais ce qui s'agite dans ta tête de nouveau né...Mon maître est encore ici. Et vivant...D'une certaine manière. C'est lui, que Aria t'as envoyé chercher. Seulement il ne peut pas te parler, de même qu'il ne peut ni bouger ni penser. Ahh...Quelle désolation sur notre race les Séraphéens ont jetés...

Kain s'apprêta à ouvrir la bouche à nouveau, pour répliquer qu'il se fichait de ce maître, lorsque Vorador l'interrompit à nouveau

-Non Kain, je ne te permettrais pas de le dire. Tu dois savoir qui était mon maître, tu as certainement entendu parler des Anciens vampires, ceux qui ont élevés les Colo....

Le vampire s'arrêta, dévisagea Kain un moment, avant de reprendre.

-Fils....De qui est tu l'enfant? Tu n'as pas de sang de vampire en toi!

Kain soupira. Il n'avait pas d'autre choix que d'expliquer à Vorador ce qui lui avait valu cet état. Il parla donc au vieux vampire du nécromancien, sans trop insister sur les détails, et le vieux vampire hochait la tête à chaque fois. Kain se sentait stupide, entendant le vampire finir certaines phrases qu'il commençait, comme si il pouvait lire au plus profond de ses pensées. Les pouvoirs de Vorador devaient être plus grands que la cruauté qu'on lui accordait.

-Bien...Je comprends...Oui, exactement comme il était prédit...Bien il suffit.

Le vampire se redressa, et commença à sortir de la pièce. Kain se lança à sa poursuite, espérant lui barrer le passage, mais au coin d'un couloir, il avait disparu.
Spoiler:
 

Le mausolée était immense, un véritable labyrinthe de pièces entremêlées. Kain était tenté de partir de cet endroit, mais il ne retrouvait plus son chemin, nulle part. Et la faim le tiraillait de plus en plus. Tant pis pour Vorador, qu'il se cache! Kain comptait bien trouver un reste d'humain pour apaiser sa soif qui le dévorait toujours plus d'heure en heure.Dans sa quête il croisa nombre de femmes. Il en compta douze, et toutes des vampires. Cela dérangea Kain, cette façon dont elles le regardaient, avec leurs yeux étincelants...Mais il comprit que dans ce décors, elles n'étaient que des meubles. Les animaux de compagnie de Vorador, qui dans une tentative désespérée de pallier à sa solitude, avait créé des poupées vivantes criantes de décadence et de désespoir. Pas une ne tenterait quoi que ce soit sans un ordre de leurs maître. De simples jouets, fragiles et dociles. Cette révélation emplit Kain de mépris pour ces créatures grotesques, malgré leurs charmes certains.

Il arriva dans un cul de sac. L'odeur du sang se faisait sentir, un sang agréablement enivrant. Une grande porte ouvragée, faite d'ossements lui barrait la route, des lettres de sang étaient gravées dans les os: Manus Celer Dei
Alors qu'il cherchait à l'ouvrir, une voix tonna derrière lui.

-Laisse mon maître en paix. Son repos doit être total. Prends plutôt cela.

Vorador tendit une coupe à Kain, le liquide à l'intérieur était rouge. Mais curieusement, le sang brillait de reflets bleutés à la lumière. Levant les yeux, il vit une entaille courir le cou du vieux vampire.

-C'est votre sang

-Il faut que tu aie un mentor Kain. Bois donc au cadeau que t'as offert l'éternité.

-Un cadeau?! Une malédiction! Ma mort n'a été teintée que par le sang, le sang et uniquement le sang! Je suis fatigué de ces combats, fatigué de cette haine qui me ronge et fatigué à l'idée de passer mon éternité à chercher un repos qui ne viendra jamais!

-Il n'y a pas remède à la mort, mon enfant. Seulement la libération.

Epuisé, le vampire porta ses lèvres à la coupe et bu le sang en son entier. Son goût était bel et bien différent...Il était beaucoup plus nourissant que celui des hommes...Etait ce là les restes du "sang pur" dont Vorador avait été le receveur? Ce goût était il le vestige du sang des Anciens? Vorador prit la coupe des mains de Kain, et tendit son autre main, déposant un anneau dans celle du vampire.

-Avec cet anneau, tu pourras m'appeler n'importe quand, mon fils. Invoque moi face à Malek, et laisse le mourir entre mes mains. Ce Séraphéen maudit ne peut rien contre mes pouvoirs, et je dois me venger de l'affront qui a été fait à mon maître de sang pur, et qui lui a valu l'état pitoyable qui le retient dans sa tombe.

-Merci...

-Quand au problème de se rendre à la citadelle...Il faudra que tu demande à l'oracle. Je la connais bien, elle vit du côté d'Aevarnius, une cathédrale autrefois construite par les Anciens vampires. Va maintenant. Je n'ai plus rien à t'offrir, fils. Ta destinée n'est rien face à l'éternité....Mais tu m'amuses. Je veux savoir comment cette comédie de pouvoir finira, avec un ignorant comme toi comme protagoniste central...

Le vampire se tut et disparut, Kain trouva alors la sortie du mausolée. Une des femmes lui avait indiqué là ou il trouverait l'oracle, alors à nouveau le vampire se mit en route à nouveau, espérant que bientôt, son voyage et son éternité prendraient fin...Il ignorait alors le gigentesque piège dans lequel il venait de tomber.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raziel

avatar

Nombre de messages : 47
Race : Dévoreur d'âmes
Camp : .........
Date d'inscription : 12/05/2010

MessageSujet: Re: Mémoires de l'outre monde (flood-rp)   Lun 7 Juin - 12:26

Sur sa route, il avait apprit que l'oracle était décrite comme un femme très ancienne, ayant même vécu du temps des anciens vampires. Elle n'était pas humaine, ni vampire, personne ne connaissait sa race et l'on a longtemps pensé que c'était une bâtarde. Même si Kain se fichait toujours autant des histoires et légendes mystiques de Nosgoth, l'impression incessante de croiser des gens qui en savaient plus que lui, et de tourner autours de quelque chose d'important sans l'atteindre, commençait à l'agacer. Il y avait quelque chose de caché là dedant, une verité, un fait à côté duquel il était passé. Cette histoire n'était pas...aussi simple que cela.

Il trouva le lieu ou l'oracle résidait, et y entra seul. C'était une grande cathédrale, à moitié entérrée sous le marais. De l'exterieur, peut en ressortait, mais une fois entré c'était immense. Il entendit avec surprise une voix masculine lui parler.

-Ah Kain! Enfant des ténèbres enfanté par personne, a perdu son chemin sur la route de Malek?

-Arrête le mélodrame? Est tu l'oracle? Pourquoi est tu un homme, Vorador m'a dit que c'était une femme!

L'homme encapuchonné, à la peau blanchâtre maladive, secoua la tête et sourit. Un affreux sourire d'ailleurs. Il tenait un bâton, avec le symbole de l'éternité gravé.

-Allons, Vorador commence à se faire déjà croulant...Il faut dire qu'il a bel âge, l'animal. Mais le sang de père semble l'avoir rendu à l'éternité...Ah, que cela doit être douloureux de ne pas mourir.

-Fermez là, et dites moi comment atteindre la citadelle de Malek dans les montagnes, sans être affecté par l'eau des neiges.

L'oracle eut un soupir, et fit signe à Kain de le suivre.

-Ton arrivée était écrite, vampire non né. Déjà 500 ans avant ta naissance, celle ci avait été prédite. Vorador a été créé pour cela en partie.

Avant que Kain n'aie pu répliquer, ils s'étaient retrouvés dans une pièce illuminée par des séries de vitrails. Il vit alors son portrait, du temps ou il était humain. Une auréole entourait sa tête, il tenait dans ses mains une rose et un glaive. A l'opposé du vitrail, il vit son même portrait, mais dans son état actuel. Il était torse nu, la peau et les cheveux d'une blancheur immaculée. Sa bouche ouverte dévoilait des crocs sanglants, il tenait d'une main un crâne, de l'autre une terrifiante épée torsadée.
L'oracle vit, au manque de répartie de Kain, qu'il avait réussi à piquer son intérêt.

-Quelle est cette sorcellerie? C'est bel est bien moi! Qui a pu donc prévoir ma naissance, rendre jusqu'au traits exacts de mon visage et de mon destin, 500 avant ma naissance!

L'oracle eut un nouveau sourire

-Oh Kain...Tout destinée est déjà inscrite dans son intégralité, et immuable en elle même. Mais si tu le désire, je peux te montrer l'être responsable de ce mystère.

L'homme fit à nouveau un geste, attira Kain vers un grand mur ou une série de fresques relatant une histoire inconnue au vampire étaient peintes. L'oracle s'approcha de l'une d'entre elles, la désigna

-Voici le premier qui découvrit le mystère des âmes, et qui tenta de tricher la destinée...C'est lui qui a vu ta naissance, et laissé ces vestiges que tu vois derrière toi.

-Impossible...C'est un vampire? Un vampire ailé?!

Les mots de Nupraptor, qu'il n'avait pas voulu croire, lui revinrent à l'esprit.

-Tu le vois là, passer le don du vampirisme à un humain. Le premier humain de l'histoire de Nosgoth à avoir été vampirisé, de son plein gré, afin de servir aux desseins de cet ancien vampire.

-Mais pourquoi....Vorador...

Spoiler:
 

-Vorador avait pour but de t'attendre, mais pas seulement. Son maître lui demanda de forger une épée. Une épée très spéciale. Une âme damné, et pourtant pure, survivant hors de la roue du destin, fut attrappée et enfermée dans cette épée. Cette créature n'appartenant à aucune race était constemment affamée, et l'épée fut nommée "Soul reaver", car elle dévore l'âme des adversaires de celui qui la brandit...Mais cela mon enfant...Cela est une histoire qui appartiendra au futur. ..

-Qu'est il arrivé à ce vampire ailé? Qui était il? Et qu'a fait Vorador de l'épée dévoreuse d'âmes?

-L'épée, nul ne sait ou Vorador et son maître l'ont cachés. Mais l'on pense qu'elle repose dans la tombe de cet ancien vampire, bien gardée. Cet ancien se nommait...Janos Audron. Le temps a effacé sa légende...Lorsque une terrible punition lui fut infligée. Et depuis, il repose en secret, incapable du moindre acte...Mais cela n'est pas ton histoire Kain, elle appartiendra à quelqu'un d'autre. Ce dont tu as besoin est ici....

Il amena le vampire à un grand autel, ou un vitrail relatait une autre scène, que l'oracle se garda d'expliquer à Kain. Une grande urne et un poignard de cérémonie étaient posés là...Le vitrail montrait un jeune homme en gloire et en armure, une auréole entourait sa tête aux cheveux courts et noirs, et malgré son visage doux, on lisait la cruauté dans son regard. Le cadavre d'un vampire bleu ailé gisait à ses bottes, la poitrine ouverte, et pourtant il semblait se tordre comme si il était encore vivant. L'homme tenait sa lance d'une main, brandissant un coeur noir sanguinolent de l'autre. Alors que l'oracle marmonnait des mots incompréhensibles en prenant le poignard, Kain l'interrompit.

-Quel est ce jeune homme en majesté, qui a vaincu l'Ancien?

-Oh lui...Un jeune Séraphéen...Tu le connaîtras Kain, tu le connaîtras bien mieux que tu ne l'imagines...Son histoire est elle aussi inscrite dans le destin, et elle fait partie du tiens....Mais cela appartient au futur, Kain;...Tout ce qui importe pour le moment est ce que tu cherches.

L'oracle ouvrit l'urne, un battement se fit entendre. Un battement régulier. Il jeta un oeil à l'intérieur, sans en dévoiler le contenu, puis revint vers Kain en souriant. Le vampire ne se méfia pas, il aurait dû. Le bâton de l'oracle s'abattit sur sa nuque, le plongeant dans l'inconscience...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raziel

avatar

Nombre de messages : 47
Race : Dévoreur d'âmes
Camp : .........
Date d'inscription : 12/05/2010

MessageSujet: Re: Mémoires de l'outre monde (flood-rp)   Jeu 10 Juin - 14:20

------------------------------------------------------------------------------------------Parenthèse --------------------------------------------
(/!\ images lourdes)

Les fils de Kain:

Entre son périple et sa conquête de Nosgoth, Kain découvrit dans la citadelle le tombeau des Séraféens. Ce tombeau avait été érigé en l'honneur de six prêtres guerriers, morts au combat contre les vampires. Ces six héros ont été canonisés à leurs morts et considérés par des saints par les humains. Violant leurs tombe et leurs sainteté, Kain inuma leurs cadavre et les vampirisa avec son propre sang, faisant d'eux ses "fils" par la morsure. Les six fils ignorent alors leurs origines divines et dirigèrent l'empire de Kain sur Nosgoth. Jusqu'à l'execution de Raziel, le pourissement des colonnes et l'influence néfaste de Kain sur la terre amena le cycle de l'évolution vampirique à se dérégler: le sang perverti de Kain créa des mutations contre nature sur ses fils, certains perdirent la raison, d'autres acceptèrent leurs sort, fidèles à leurs maître et tortionnaire jusqu'au bout. Seul Raziel n'a pas subit ces mutations.





Il était le plus fort des guerriers prêtres, mais aussi le plus facile à vivre. Détendu, volontier blagueur, il ne délaissait pourtant pas ses devoirs de prêtre et mettait beaucoup d'ardeur à l'entraînement.
Melchiah est le dernier à avoir été vampirisé par Kain, il a reçu la plus petite part de sang et donc le moins de pouvoirs. Il en a développé de grosses lacunes physiques, à savoir que sa peau et sa chair ont tendance à pourrir. Pour pallier à cette faiblesse et par fierté devant ses frères, Melchiah se faisait greffer la peau de ses victimes humaines, afin de maintenir son épiderme en place. D'ou les cicatrices le couvrant. On appelle ses enfants les "Melchilims".
Spoiler:
 
Lorsque la dégénéréscence de l'évolution des vampires s'initia, Melchiah fut le premier à "dévoluer". La pourriture de sa chair devint incontrôlable, et ce fut comme si les propriétaire de la peau qu'il portait voulaient se révolter par delà la mort. La faim de Melchiah devint incontrôlable, et les mutations de son corps douloureuses et insoutenables.
Spoiler:
 
Il fut le premier à avoir été tué par Raziel, quelques années plus tard.




Zephon


Il y a très peu de représentations de Zephon dans le tombeau et dans la citadelle séraphéenne. Ce devait être un homme discret, ou celui qui a accomplit les plus petits hauts faits. L'on sait de lui qu'il était malin, et obtenait toujours gain de cause par la ruse.
Il a été le cinquième à être vampirisé par Kain, de ce fait il fait partie de ceux ayant le moins de pouvoirs. Contrairement à Melchiah, Zephon n'a pas de problèmes d'épiderme ou de faiblesse, il est juste largement plus sensible à la chaleur et au feu que les autres. Il compense ses faiblesses par sa redoutable intelligence. Il a toujours voué une profonde jalousie à Razieln, et passait la majorité de son temps à se battre avec son grand frère dans sa jeunesse. On appelle ses enfants les "Zephonims".
Spoiler:
 
Le dérèglement de l'évolution n'a pas épargné Zephon, et son corps se fondit dans les murs de sa forteresse, avec laquelle il devint quasi symbiotique. En contrepartie, Zephon ne pouvait plus bouger. Il se nourrissait en emprisonnant les humains dans des cocons, accrochés aux murs, faisant circuler leurs sang entre les pierres jusqu'à son corps principal. Sa dévolution a un apparence relativement insectoïde. Il a été plus tard tué par Raziel.
Spoiler:
 




Saint Rahab était réputé comme un guerrier dur et intransigeant en apparence. On disait que c'était un homme doux dans le fond, qui cachait ses faiblesses en usant de la force. Il était très proche de son frère d'arme Dumah.
Il est le quatrième à avoir été vampirisé par Kain, ses pouvoirs sont équilibrés, mis à part le fait qu'il avait le don exceptionnel de résister à l'eau. L'eau était comme de l'acide pour les vampires Nosgothiens. Personne ne sait si il a reçu cette habilité du sang de Kain. On raconte que c'est parceque Rahab a été gourmand, et qu'ainsi il restait une part encore moindre pour Melchiah et Zephon. On nomme ses enfants les "Rahabims".
Spoiler:
 
Rahab a subit l'évolution moins durement que ses frères, il est devenu un prédateur, et sa capacité de résistance à l'eau s'est décuplée au point qu'il était capable de nager, chose inconcevable pour un vampire ordinaire. Malheureusement il est resté pas très malin, et extrêmement sensible à la lumière du soleil. Raziel le tuera dans son propre territoire en l'immolant vivant sous les rayons solaires.
Spoiler:
 




Saint Dumah a été canonisé à sa mort principalement pour avoir vaincu un démon malfaisant, que l'on disait envoyé par Vorador pour répandre la peste. Sitôt le démon défait par Dumah, la peste aurait disparue et les malades auraient guéris. C'est par cette légende que l'on associait à Dumah des talents de guérisseur, mais la réalité était tout autre, puisque loin d'être homme de science, il était surtout orgueilleux et arrogant.
Il est le troisième à avoir été vampirisé par Kain. Ayant hérité d'une force supérieure à ses frères, il se vantait de pouvoir tous les vaincre à lui tout seul, et provoquait souvent les bagarres entre les six frères dans leurs jeunesse. Même adulte, il s'enorgueillait d'être plus fort que Kain, ce qui était hautement blasphématoire. C'est pour conserver sa tête justement qu'il se gardait de parler trop haut. On nommait ses enfants les "Dumahims", les enfants de Dumah étaient les plus répandus à travers Nosgoth. C'est lui qui participa à l'execution de Raziel, en le lançant dans l'abysse.
Spoiler:
 
L'orgueil de Dumah sembla jouer lorsque l'évolution se dérégla, car sa peau devint alors de la pierre et il se métamorphosa en titan. Malheureusement, lent et peu agile, il devint prisonnier de sa propre forteresse, avant que Raziel ne vienne le libérer pour le tuer.
Spoiler:
 




Saint Turel était réputé pour être consciencieux, impitoyable envers ses ennemis, mais aussi juste. Malgré son sens de la justice, il ne s'encombrait pas de remors face au vampire, principalement par la faute de Saint Raziel, qui lui reprochait d'être trop tendre avec leurs ennemis.
Il est le second à avoir été vampirisé par Kain, et l'un des plus puissants. Silencieux, à la fidelité sans borne, personne ne pensait pourtant à remettre Turel en question, sa puissance et sa sagesse, même silencieuse, étaient redoutées. Il est le moins impulsif des frères, et le plus posé et le plus droit. On nomme ses fils les "Turelims". C'est Turel, avec Dumah, qui contribua à l'execution de Raziel en le lançant dans l'abysse.
Spoiler:
 
Malheureusement, si droit et sage qu'il fut, Turel subit lui aussi les aléas de l'évolution dégénérée des vampires de Nosgoth, par la faute du sang de Kain. Sa force fut décuplée et toutes ses faiblesses disparurent, le rendant presque invincible...Ou presque. Sa dégénérésence l'ayant rendu presque aveugle, son odorat, et surtout son ouie se déculplèrent à un point incroyable. Il est de ce fait extrêmement sensible au bruit. Raziel le tuera en le rendant fou de douleur grâce à des gongs.
Spoiler:
 




Saint Raziel n'était pas le plus connu, mais le plus adulé. Il est celui a rejoins le plus jeune les rangs des Séraphéens, alors qu'il échappa de peu à la vampirisation que tenta Janos Audron sur lui.
Spoiler:
 
Remâchant sa haine pour ce dernier, il fut canonisé pour l'exploit d'avoir arraché le coeur de l' ancien vampire, et d'avoir paradé victorieux avec ses frères, le coeur encore battant accroché à sa pique. Il était connu pour sa cruauté et sa haine tenace envers les vampires, qu'il exterminait, torturait sans aucun remord.
Il est le premier à avoir été vampirisé par Kain, et on raconte qu'il a été le plus gourmand en sang, ce qui expliquerait pourquoi il est le mieux formé de ses frères. Favori de Kain, il a souvent attiré la jalousie de ses frères. Raziel était particulièrement détesté de Zephon et de Melchiah, qui le rendaient responsable de leurs faiblesses. Guerrier accompli, bon stratège et fidèle, on lui reprochait tout de même son orgueil. On nommait ses enfants les "Razielims".
Spoiler:
 
Il a été le premier à subir l'évolution des vampires, mais ne put la développer jusqu'au bout. Executé injustement, il fut jeté dans l'Abysse et tout les Razielims furent massacrés, afin de faire disparaitre toute la lignée de Raziel de Nosgoth. Paradoxalement cette execution le sauva de la dévolution que subirent ses frères, mais le rendit dans l'état ou nous le connaissons aujourd'hui...
Spoiler:
 


(voila pour ce petit interlude)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raziel

avatar

Nombre de messages : 47
Race : Dévoreur d'âmes
Camp : .........
Date d'inscription : 12/05/2010

MessageSujet: Re: Mémoires de l'outre monde (flood-rp)   Jeu 17 Juin - 9:36

(Je suspend l'histoire jusqu'à mardi prochain pour cause de bac, thx
Promis vous aurez la suite, merci de me lire ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mémoires de l'outre monde (flood-rp)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mémoires de l'outre monde (flood-rp)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [SORTIE] L'Outre Monde [UW] ---> Changé en FoW [Terminé]
» TALISMAN
» Le monde du jeu 2010, 10-11-12 septembre
» Inauguration de la plus puissante turbine à gaz au monde
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Murmures Sombres :: Hors RPG :: Flood-
Sauter vers: