Murmures Sombres

... Ville d'où personne ne réchappe, saurez vous y survivre ?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'éveil des flammes [Terminé]

Aller en bas 
AuteurMessage
Osobscur

avatar

Nombre de messages : 26
Age : 23
Race : incarnation du mal
Camp : L'obscurité
Date d'inscription : 21/02/2009

MessageSujet: L'éveil des flammes [Terminé]   Dim 10 Jan - 18:38

Osobscur ouvrit les yeux. Autour de lui, tout était calme. Mais quelque chose avait bougé. Loin au dehors, une puissance lumineuse s'était remise en marche. Enfin... après des mois passé dans le Sommeil Enflammé, le moment qu'il attendait était arrivé. Pour comprendre ce qui se passe, il faut remonter cinq mois auparavant. Comme d'habitude, Osobscur, avide de chaos, avait tenté de s'introduire dans le palais des elfes. Il n'avait pas compris comment (et peut être personne ne comprendra jamais d'ailleurs), mais au lieu de rentrer là où il voulait atterrir, il s'était retrouvé dans les ruines de Murmures Sombres, là où il avait joué au pyromane quelques jours avant sa ridicule tentative d'infiltration. Ce qu'il cherchait réellement, c'était son ennemi de toujours, ce maudit sorcier gris qui l'avait retenu prisonnier dans son corps pendant des centaines d'années. Mais il avait perdu sa trace au moment où il se retrouvait dans les ruines de la ville, ce qui l'ennuya fortement. Ne sachant que faire, et n'ayant plus la volonté de détruire sans la présence de son adversaire, il avait erré sous forme humaine dans les rues et s'était dirigé sans le savoir vers le Désert des Lamentations. Lorsqu'il s'aperçut que le sable l'entourait, la ville avait disparu derrière lui. Il prit alors la décision de s'endormir jusqu'à ce que Magnosa daigne manifester sa présence. Le sable et le feu font du verre, cela il l'avait mémorisé. En quelques heures, il dressa un mausolée tout de verre, déclenché une petite tempête de sable suffisante pour empêcher quiconque de trouver sa demeure, et scella la porte, après quoi il s'endormit et rejoignit le Sommeil Enflammé en attendant que les mouvements de son ennemi le trahisse et le réveil.
L'aura que possède le sorcier est perceptible au démon presque où qu'il soit, à cause de l'emprisonnement de ce dernier dans son corps. Cependant, ses pouvoirs commençaient de faiblir. Il le sentait, à travers les milles qui les séparaient, son seigneur faiblissait. En réalité, après avoir perdu la majorité de ses pouvoirs de sa grande période, il s'était mis au service d'un des grands seigneurs noirs qui ne peuvent prendre pied dans cette dimension qu'à partir d'un portail assez grand pour le laisser passer sans se briser sous l'assaut de la puissance démoniaque qui en émane. Osobscur s'était vu chargé d'une mission de la plus haute importance : trouver un endroit adéquat. Personne, pas même le sorcier gris ne connurent cette partie de sa non-vie. Le Sommeil Enflammé l'avait rappelé à l'ordre, car son maître pouvait le contacter depuis ce "rêve". Murmures Sombres était, en fait, un endroit adéquat, si seulement la malédiction qui empêche tout le monde de sortir était levée. Le chef tolérait mal l'échec, il devait donc trouver le moyen de briser le sortilège. Mais auparavant, il devrait tuer son ennemi de toujours, afin que personne ne puisse l'en empêcher.
Le lieutenant sombre savait cependant que son temps était compté. Son maître faiblissait, et par la même occasion Osobscur faiblissait de même. S'il ne trouvait pas le moyen d'invoquer son seigneur assez promptement, ce dernier mourrait, et il deviendrait alors un être inférieur sans but. Ce ne pouvait être.
Osobscur se leva et brisa le sceau qui l'enfermait. La tempête qui faisait rage dehors lorsqu'il s'était endormi était presque éteinte. Il n'eut presque aucun effort à faire pour la coucher définitivement. Les quelques créatures maléfiques qui avaient trouvé refuge près du mausolée s'écartèrent et partirent chercher un autre coin sombre où se terrer à son approche. Il prit forme humaine et se dirigea dans la direction où il pensait sentir l'aura tant détestée. Le désert s'étendait à perte de vue, et rien ne pouvait indiquer où se trouvait la ville. Il devait faire confiance à son instinct.
Des heures et des heures s'écoulèrent sans qu'il ne cesse sa marche déterminée vers son destin. Le vent projetait sans arrêt du sable sur son visage, et au bout d'un moment il en avait presque autant sur ses vêtements qu'à ses pieds. Il finit par apercevoir quelques murs isolés et, exténué, se laissa tomber derrière l'un d'eux. Il décida d'attendre le lendemain pour continuer sa route et s'aménagea un petit coin en verre afin de ne pas devoir essuyer de tempête pendant la nuit. Il s'allongea sur sa petite paillasse rudimentaire et attendit, ses yeux flamboyants grand ouverts.


Dernière édition par Osobscur le Dim 31 Jan - 16:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Osobscur

avatar

Nombre de messages : 26
Age : 23
Race : incarnation du mal
Camp : L'obscurité
Date d'inscription : 21/02/2009

MessageSujet: Re: L'éveil des flammes [Terminé]   Mar 26 Jan - 21:06

[je vais poster tout seul, ça peut être amusant en fait ^^]

Deux heures passèrent. Le démon tournait et retournait les derniers évènements dans sa tête, afin de trouver quelque chose qui l'aiderait peut être contre son ennemi. Ses plus grandes questions étaient : avait-il faibli? Ou au contraire gagné en puissance? S'était-il blessé, auquel cas l'élimination se ferait sans peine? Mais il ne se rappelait pas que le sorcier ai développé une quelconque faiblesse. Et ayant vécu avec lui durant des centaines d'années, ce ne serait pas avec les procédés habituels qu'il pourrait le vaincre... Et cela était valable pour les deux rivaux. Autant Osobscur savait comment Magnosa se battait, autant ce dernier savait également comment se battait l'être sombre. En réalité, bien que le démon ne voulait pas l'admettre, ils combattaient à armes égales. Du moins, par le passé.
Il en eut assez. Rien ne servait d'attendre. Il se leva et jeta un regard par delà les ruines. Le désert s'étendait à perte de vue. Des murs démolis dépassaient ça et là dans le sable. Quelques cadavres d'animaux morts gisaient. Les charognards en faisaient un festin. Le démon s'intéressa à un grand vautour qui tentait d'arracher un morceau de chair coincé dans un os. Le volatile piquait, tournait, repiquait, tirait lorsqu'il parvenait à attraper un morceau, et continuait de tourner autour de son os. Lorsque l'oiseau croisa son regard, il se posa sur un mur non loin et lança un petit cri honteux. Osobscur l'observa pendant plusieurs minutes, et soudain lança une petite épine noire dans sa direction. L'épine se planta dans son aile et l'oiseau s'envola, courroucé. Mais il retomba quelques mètres plus loin, et ne bougea plus. Le démon s'en approcha. Le vautour était devenu noir, des yeux aux pattes en passant par les plumes, comme s'il avait été carbonisé. Aucun autre charognard ne tenta de s'approcher, la chaire était trop corrompue pour les intéresser.
Osobscur eut un sourire. La gangrène noire, elle, avait toujours la même efficacité sur les faibles êtres vivants. Les petits animaux et les oiseaux ne survivaient que quelques secondes à l'infection. Pour les être humains normaux, il fallait en moyenne un mois pour qu'ils subissent le même sort que le malheureux vautour. Mais pour les autres êtres, il ne savait pas. Il n'avait jamais eu le loisir d'essayer. La gangrène corrompait totalement l'être qui la subissait, de la chaire à l'esprit. Rien n'était épargné, tout était consommé. Consommé car la corruption engendrée "nourrissait" en quelque sorte le démon qui la causait, et c'était un met bien meilleur que la nourriture palpable qu'ils se devaient d'avaler pour rester en vie. Mais la nourriture engendrée était à l'image du malade. Ainsi ce vautour n'était pour le sombre personnage rien de plus qu'une cacahuète pour les humains. Lorsqu'il arrivait a infecter un humain, il obtenait comme une maigre miche de pain. Et quand...
Il interrompit sa réflexion. C'était absurde, il n'avait rien connu de plus que les humains et les animaux, alors pourquoi y aurait-il un troisième goût, plus prononcé et bien meilleur que les deux précédents? Mais pourtant... Il sentait ce goût, il en salivait, et il le sentait, comme s'il était en train de le consommer. Et si... Et s'il avait infecté quelque chose d'autre sans s'en apercevoir? Cette perspective le réjouit : en effet, cela voudrait également dire qu'il avait touché plus qu'un simple mortel, vu le plaisir qu'il prenait a sentir cette lente corruption se propager dans le corps de sa mystérieuse victime.
Osobscur en eut assez de rester planté a attendre que le temps passe. Il s'approcha de la carcasse du vautour et donna un léger coup de pied dans sa tête. Le cadavre se désagrégea et devient poussière, et cette fine poussière noire rejoignit le sable du désert. Il ne restait absolument plus aucune trace de l'oiseau, à part l'os qu'il avait laissé tomber. Osobscur se détourna et reprit sa route. Le soleil se coucha peu après son départ et la lune se leva haute dans le ciel.
Elle n'avait aucun effet sur lui, mais Osobscur aimait la lune. C'était elle qui le faisait prendre le contrôle du corps de son ennemi lorsqu'il était encore coincé à l'intérieur. Désormais elle ne l'affectait plus, mais il l'appréciait toujours autant. Elle lui rappelait les heures de destructions, ce jeu si amusant, jusqu'au lever du soleil. Le démon eut un rictus à cette pensée. Le vent ne soufflait quasiment plus. Il régnait alentour un silence de mort. On eut dit qu'il était seul au monde. Il marchait sous les étoiles qui brillaient de plein feux et qui donnaient aux proéminences du paysage des allures cauchemardesques. Il était très tard quand Osobscur aperçut enfin les premiers murs de la ville. Derrière ces murs grouillaient les êtres vivants, les mortels et les fantômes, les elfes et les vampires. Personne ne ferait attention a lui pour l'instant. Jusqu'au jour où il aurait trouvé le moyen d'invoquer son maître. Alors ce jour, il sera connu de tous. Ce jour, tous le regarderont avec la même crainte dans le regard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'éveil des flammes [Terminé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Du sang et des flammes [Terminé]
» [Présentation] Oreste, cardinal des flammes [ Terminé ]
» Grell, Cardinal des flammes [Terminé]
» Un réveil difficile - Terminé
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Murmures Sombres :: L’extérieur :: Le Désert des Lamentations-
Sauter vers: