Murmures Sombres

... Ville d'où personne ne réchappe, saurez vous y survivre ?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La fin d'un long périple...(libre)

Aller en bas 
AuteurMessage
Lalaïth

avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 21/09/2009

MessageSujet: La fin d'un long périple...(libre)   Sam 26 Sep - 1:12

Un vent glacé soufflait ce soir là. Il n'y avait pas un chat dans les rues, et seul le chant des feuilles se faisait entendre. La nuit était des plus noire, et les nuages s'amoncelaient à l'horizon. Un bruit de sabot sur le pavé, une silhouette se détâchant dans la lumière des quelques rares réverbères. Un cliquetis, des crins noirs qui volent au vent. Et soudain, plus rien. Le cheval s'est arrêté, de la fumée s'élevant tout autour de lui. Une personne le chevauchait, capée de bas en haut, enveloppée dans une lourde cape en velour noir. Son visage caché par la capuche, bordée de fourrure blanche.

En un geste souple et gracieux, la cavalière descendit de cheval et mit pied à terre. Elle s'approcha de quelques pas en avant et s'arrêta net, au milieu de la chaussée, en plein centre de nullle part. Elle leva ses mains vers sa capuche qu'elle fit basculer dans son dos. Révélant un visage d'une beauté dévastatrice, et d'un blanc laiteux. De grands yeux clairs, se détachant du noir de ses longs cheveux. Lalaïth était enfin arrivée. Elle fit un léger sourire, et d'un geste à la fois gracieux et hésitant, caressa l'air devant elle, comme si elle passait la main sur une vitre. Le champs magnétique était fort, et la jeune femme ferma les yeux sous la puissance de celui-ci. De petits nuages se formant sous sa respiration haletante.


Hum....ça y est. Asan...on y est.


Elle parlait d'une voix claire et carillonnante. Elle jeta un ultime et bref coup d'oeil derrière elle et fit un imperceptible signe de tête à son cheval. Puis elle entra dans la ville maudite. Sa cape voletant derrière elle, ses bottes claquant sur le pavé, et son cheval la suivant à quelques centimètres. Elle était vêtue d'une chemise à jabot grise, et d'un corset bleue nuit, le tout agrémenté d'un pantalon noir, rentré dans de hautes cuissardes en cuires noires. Elle s'avança à pas régulier dans la ville, cherchant un logement pour la journée qui s'annonçait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baku Delacroix
Descendante de la rose
avatar

Nombre de messages : 174
Age : 26
Race : Descendante de la rose
Camp : Celui de la Mort
Date d'inscription : 03/12/2008

MessageSujet: Re: La fin d'un long périple...(libre)   Sam 26 Sep - 1:31

[je m'incruste]

Satané immortel ... La succube n'avait de cesse de les poursuivre et au final, ils étaient introuvables .... Cela n'allait pas devenir une tâche facile de les exterminer. Mais alors vraiment pas. Ce qu'elle n'avait pas prévu, c'était que sa vue baisse de plus en plus .... De plus en plus ... De plus en plus ... Jusqu'à ce qu'elle devienne aveugle.

Oui, Baku Delacroix était désormais aveugle. Afin de cacher la blancheur anormale de ses yeux, elle y plaçait un bandeau noir qui lui servait aussi en guise d'écharpe. Au fond, être aveugle pour elle, c'était comme voir normalement, c'est juste que son monde était sans couleur et seul quelques contours lui apparaissait. Elle ne pouvait pas deviner les couleurs, mais ses sens s'étaient développés pour lui apprendre à distinguer certains mouvements.

Ainsi, elle pouvait, rien qu'au bruit de leur glissement sur des épaules, connaître des cheveux, savoir s'ils étaient bouclés ou non par exemple. Quand à elle, elle était vêtue simplement, un débardeur noir assez large, un gilet épais trop grand pour elle glissant sur l'une de ses épaules, une main recouverte d'une mitaine noire rayée de gris. Ses cheveux étaient lisses aujourd'hui. Elle errait sans but, s'habituant à sa perte de vue, titubant légèrement, elle entendit le bruit de sabots sur le sol.

Quelqu'un est là ?

Elle ne pouvait que lever la tête, cherchant d'où provenait le bruit pour trouver où regarder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadorchestra.forum-actif.net/forum.htm
Lalaïth

avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 21/09/2009

MessageSujet: Re: La fin d'un long périple...(libre)   Sam 26 Sep - 18:04

L'ouïe fine du vampire qu'elle était, repéra très vite le bruit de pas qui arrivait non loin d'elle. Lalaïth se retourna et vit une jeune femme sombrement vêtue et dont l'attitude dénotait d'un manque d'équilibre certain. Et à en juger par le bandeau qu'elle arborait sur son visage, cette jeune femme devait être aveugle. Lorsque le son de sa voix résonna dans l'air froid, Lalaïth ne put attendre plus et s'avança doucement, de son pas aérien, prenant délicatement une main de la jeune femme, d'une des siennes. Puis, parlant de sa voix douce et veloutée, elle répondît.

Moi...mademoiselle. Je ne voulais pas vous faire peur, veuillez m'excuser.


Les deux jeune femmes étaient presque de même taille, et les longs cheveux noirs de Lalaïth vinrent caresser le visage de la jeune inconnue. Elle était à seulement quelques centimètres d'elle, et se félicitait de n'avoir pas faim. Bien qu'elle sache parfaitement se contrôler à présent, elle restait un vampire assez jeune. Elle passa délicatement sa cape sur les épaules de la jeune femme et reprit de sa même voix douce et mélodieuse.

Comment se fait il que vous soyez seule à cette heure? Vous n'êtes pas un vampire si je ne me trompe.


Bien sûr, son odorat était aussi très développé, et le parfum de la jeune femme était très loin d'être celui d'un buveur de sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baku Delacroix
Descendante de la rose
avatar

Nombre de messages : 174
Age : 26
Race : Descendante de la rose
Camp : Celui de la Mort
Date d'inscription : 03/12/2008

MessageSujet: Re: La fin d'un long périple...(libre)   Sam 26 Sep - 19:46

Les pas ralentissait, la personne s'était donc suffisamment approchée pour m'entendre et me distinguer. Je sentais du surnaturel ... Pas par odeur (du moins, l'odeur de sang émanait légèrement trop), mais par ses pas au sol, ce n'était pas des pas humains qui font maladroitement trembler le sol, faisant crissailler les graviers sous leur talons, c'était un pas calme, posé, surnaturel, donc. C'était des pas assez légers, mais elle ne déterminait pas encore le sexe de la personne qui s'approchait, malheureusement. Lorsqu'elle sentit une main prendre la sienne, un frisson la parcourue. La descendante se méfiait, s'il s'agissait d'un homme, il n'aura même pas une seconde pour lui parler. Mais c'est une voix féminine qui se fit entendre, par chance. La méfiance tomba alors légèrement, elle était rassurée.

Oh ... Vous ne m'avez pas effrayé, je m'habitue juste à la perte de mes yeux et ait tendance à me méfier de tout.

Bon, le jour où elle connaîtra à nouveau la peur, elle pourra avouer qu'elle la ressentie. Pour le moment, ce n'était pas le cas. Baku devina qu'elle était une vampire, maintenant qu'elle se trouvait à quelques centimètres d'elle, la succube sentait beaucoup mieux l'odeur de mort et de sang caractéristique des vampires, de plus, ses mains étaient glacées. Elle devait être encore jeune, car le sang n'empestait pas autour d'elle comme sur certains vieux de plusieurs siècles. Elle sentie un poid sur ses épaules et mit du temps à réaliser qu'il s'agissait en fait d'une cape, elle écouta la jeune femme lui parler et eut un léger rire avant de reprendre une expression assez grave sur son visage.

Effectivement, je ne suis pas une vampire, vous, par contre, vous en êtes une. Et si je suis seule en cette belle nuit, c'est parce que je n'ai tout simplement trouvé personne pour m'accompagner.

D'un certain côté, lorsque l'on vit de meurtre et de sang, il est difficile d'avoir des "amis" qui acceptent de rester avec vous le soir. De plus, la succube n'avait nul part où aller, elle ne pouvait donc pas faire autre chose qu'errer seule dans la nuit noire qu'elle ne voyait plus désormais.

Mon nom est Baku Delacroix, quel est le vôtre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadorchestra.forum-actif.net/forum.htm
Lalaïth

avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 21/09/2009

MessageSujet: Re: La fin d'un long périple...(libre)   Sam 26 Sep - 23:28

Ses sens ne l'avaient donc pas trompés, et la jeune vampire ne put réprimer un sourire aux dires de la jeune femme. Oui elle était vampire, et elle en était fière, ayant presque recherché cet état de fait. Elle passa sa main dans sa cape, afin de ne pas frigorifier la jeune demoiselle et fit glisser son vêtement de ses épaules, à celles de cette dernière.

Tenez, je ne ressens pas le froid aussi intensément que vous. Je me nomme Catherine de Cherbourg, mais appelez moi Lalaïth je vous prie.


Lalaïth prit délicatement de ses deux mains, celles de Baku et les serra gentiment, maîtrisant du mieux qu'elle pouvait cette force encore nouvelle pour elle. Elle souriait doucement de ses lèvres rosées, et reprit de sa voix douce et mélodieuse.


Si cela ne vous ennuis pas, j'aimerai vous proposer ma compagnie...Je viens tout juste d'arriver et je ne connais pas encore la ville.


La jeune vampire relâcha les mains de son interlocutrice et lui prit délicatement le bras, son cheval juste à côté d'elle, lui caressant le dos du museau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baku Delacroix
Descendante de la rose
avatar

Nombre de messages : 174
Age : 26
Race : Descendante de la rose
Camp : Celui de la Mort
Date d'inscription : 03/12/2008

MessageSujet: Re: La fin d'un long périple...(libre)   Dim 27 Sep - 0:56

Pourquoi lui donnait-elle sa cape ? Elle semblait si vulnérable que ça ? Apparemment, oui. D'un autre côté, elle était jeune physiquement et aveugle en plus de cela. L'un n'arrangeait pas l'autre, loin de là, ils s'accentuaient mutuellement. Enfin, c'était pas désagréable d'avoir une épaisseur de plus pour se protéger du froid.

Je le ressens contrairement à vous ... Mais il ne peut rien contre moi à part me glacer légèrement ... C'est gentil à vous de me passer votre cape.

Elle lui prenait ses deux mains désormais ... C'était étrange comme comportement mais Baku n'allait pas s'en plaindre, elle ne se sentait pas si mal que ça. Lalaïth lui proposa de l'accompagner pour ce soir. Une nouvelle ? C'est sûr que quand on ne connaît personne, le coin n'est pas rassurant. Baku répondit.

Bien sûr, je ne refuserai pas une telle offre.

Et puis, elle n'avait personne à tuer ce soir, chercher la compagnie d'une vampire ne la tuera pas. De plus, elle n'était pas encore habituée à la perte de ses yeux, il était donc assez dangereux de rester seule pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadorchestra.forum-actif.net/forum.htm
Lalaïth

avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 21/09/2009

MessageSujet: Re: La fin d'un long périple...(libre)   Mar 29 Sep - 13:38

Lalaïth sourit doucement aux réponses de la jeune femme, au moins ne la rejetait elle pas. Elle, le vampire. Elle se dirigea tranquillement vers la première rue à portée. Les réverbères n'étant pas allumés pour la pluparts, ou alors défectueux. Les deux jeunes femmes marchèrent un long moment comme cela, au rythme des pas du cheval et de la jeune aveugle. Puis Lalaïth se lança et osa une question.

Puis je vous demander depuis quand êtes vous aveugle? Vous ne semblez pas maîtriser votre équilibre.


Sa voix douce semblait envelopper et réchauffer l'atmosphère autour des deux femmes. Lalaïth sentit que sa compagne s'affaiblissait, sûrement le prix d'un trop grand effort. Aussi, se dirigea-t-elle vers la fontaine qui trônait au milieu de la place et qui offrait un merveilleux point de repos. Elle accompagna sa jeune compagne jusque dans ses moindre gestes et s'assit grâcieusement auprès d'elle. Elle posa doucement ses mains sur ses genoux, s'assurant que Baku soit bien placée, et qu'elle n'est pas trop froid, la température chutant de minutes en minutes.


Depuis combien de temps êtes vous dans cette ville?


La question la taraudait depuis quelques minutes. Elle même ne se trouvait ici que pour retrouver son bien aimé, mais elle était au courant de ce qui se passait dans cette ville, et s'étonnait de voir une personne en apparence si faible, seule, dans un endroit si dangereux.


[désolée pour le retard, mais je suis malade ^^, donc un peu HS]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baku Delacroix
Descendante de la rose
avatar

Nombre de messages : 174
Age : 26
Race : Descendante de la rose
Camp : Celui de la Mort
Date d'inscription : 03/12/2008

MessageSujet: Re: La fin d'un long périple...(libre)   Mer 30 Sep - 21:53

[c'est pas grave ! Bon rétablissement]

Evidemment, ce genre de question était inévitable, mais elle n'avait pas le choix, et elle s'éait préparée à cette éventualité. Elle n'avait rien dit, avait attendu un temps avant de répondre d'une voix assez simple et cachant tant bien que mal la nouvelle inquiétude d'avoir perdu la vue.

Je ... Je ne sais plus ... Je pense que je l'ai définitivement perdue ce matin. J'avais beau ouvrir les yeux à mon réveil, il faisait toujours aussi noir.

Comme le conte de Beckett le disait ... Un jour, tu te diras, "oh, je suis fatigué, je vais dormir un peu, tu t'endormiras mais lorsque tu te réveillera, tes yeux ne te montreront plus aucune lumière" ... Elle s'en souvenait mal, mais c'était dans ce genre. Elle continua de marcher jusqu'à atteindre un point d'eau où elles se sont toutes deux assises. Sa mémoire, depuis le temps, lui était peu à peu revenue. Elle répondit donc.

Je pense ... Que je suis arrivée ici il y a quelques mois ... Avec mon frère jumeau ... Je ne me souviens pas très bien ...

Cela me faisait mal à la tête lorsque j'essayai d'y repenser, aussi, je tentais de ne pas m'en souvenir.

Et vous, pourquoi êtes-vous venue ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadorchestra.forum-actif.net/forum.htm
Lalaïth

avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 21/09/2009

MessageSujet: Re: La fin d'un long périple...(libre)   Dim 4 Oct - 16:35

[merci, désolée pour l'attente.]
Lalaïth fronça les sourcils à la réponse de sa jeune compagne. Elle n'était donc réellement aveugle que depuis ce matin. De plus, les réponses à ses questions étaient plus qu'incomplètes, la jeune femme aurait elle perdu la mémoire? Ah, un frère jumeau. Elle n'était donc pas seule. Mais où pouvait il donc bien se trouver en cet instant? Lalaïth eut un mouvement protecteur envers la jeune Baku, l'entourant de ses bras froids. Elle ne resta, pour autant, pas longtemps ainsi, ne tenant pas à la congeler sur place. D'un signe de tête, elle fit venir à elle son cheval, espérant que la proximité de l'animal réchauffe quelque peu l'atmosphère. Puis elle reprit place et contenance avant de répondre de sa voix mélodieuse.

Pour tout vous dire, la cause de ma venue va vous semblez dérisoire au vue de ce qui se trame dans cette ville. Mais il me semble que les desseins du coeur sont impénétrables.


Elle fit une pose, baissant son regard clair sur ses mains pâles, et soupirant légèrement.


Je...suis ici pour retrouver mon coeur. Il y a de cela plusieurs années, j'ai rencontré une personne qui ma ravie, malheureusement, cette dernière s'est évaporée aussi vite qu'elle est apparue. Quelques temps plus tard, j'ai appris qu'il était un vampire, et qu'il avait été chassé, on le pensait mort.


Un frisson la parcourut.

Je ne voulais pas y croire, mais avec le temps, le doute s'est emparé de mon esprit, et j'ai laissé la vie reprendre son cours. C'est alors que ce bouquet, et surtout, cette lettre sont arrivés. Juste avant mon mariage.


Lalaïth laissa échapper un petit rire.


Il était en vie et se souvenait de moi. Aussi, me suis je enfuie, et ai je commencé à le rechercher. J'étais humaine à l'époque et la fatigue s'est emparée bien vite de moi. C'est alors que j'ai rencontré mon premier vampire. Et je suis devenue ce que je suis aujourd'hui. Il m'a indiqué où aller, en échange de ma vie humaine, et je l'ai laissé faire. Malheureusement, avec mon humanité, il a pris le nom de mon bien aimé, et je n'en ai plus qu'un vague souvenir, et cette lettre.


Lalaïth sortit d'une poche intérieure de sa cape, une petite lette, au papier jauni par le temps, et la tendît à Baku. Bien qu'elle sut qu'elle ne pourrait la lire, elle la lui mit dans les mains et continua, une touche de mélancolie dans la voix.


H...voila tout ce qui me reste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baku Delacroix
Descendante de la rose
avatar

Nombre de messages : 174
Age : 26
Race : Descendante de la rose
Camp : Celui de la Mort
Date d'inscription : 03/12/2008

MessageSujet: Re: La fin d'un long périple...(libre)   Lun 5 Oct - 14:23

Baku écouta attentivement la voix de la jeune femme, voulant peut-être trouvé à travers ses paroles son passé, peut-être même retrouver la mémoire. Mais pour le moment, elle voulait surtout l'écouter. Son histoire semblait être tiré d'un roman à l'eau de rose pour jeune adolescente vampirette en manque ... C'était cruel de penser cela mais cela lui faisait penser à cela. De nos jours, les vampires sont vraiment différents ... Jezabel était un vampire beaucoup plus fier et droit, la Luxure s'emparait de lui comme de rien, et il adorait ça. Là était la personnalité du vampire. Mais il est possible que certans tombent amoureux apparemment. La descendante serra dans sa main le doux papier de la lettre que la femme lui avait donné. Elle murmura.

Votre histoire semble banale mais elle est belle.

Un temps passa, puis elle ajouta.

Personnellement, j'ai perdu la mémoire ... Mais que partiellement, je ne me souviens de rien à partir du jour où j'ai trouvé mon frère jumeau. Je me souviens qu'avant ... Je vivais dans un grand manoir, ma famille ne m'aimait pas particulièrement et ... Je ne sais plus ... J'ai rencontré une femme .. Belle et imposante ... Du nom de Lilith. Elle était une succube et m'a aimé, pas comme une fille ou comme une soeur, mais comme une amante.

Elle laissa un autre temps, sachant que certaines personnes avaient du mal à se faire à cette idée.

Bref, on s'aimait. Puis elle a été tué en me protégeant, elle m'a transformée en Succube aussi .... Mais maintenant, j'avoue que je n'en suis une qu'à moitié.

Soupir.

Je ne me souviens de rien après ça, sauf de mon réveil où je ne voyais que du noir et du blanc autour de moi, le monde semblait être devenu gris. Je me suis levée et je l'ai revu ... Lilith ... Elle m'a annoncé que je devais faire connaître la mort aux immortels avant de connaître le bonheur de la revoir.

Autre soupir.

Mais j'avoue ne plus avoir la force de tuer ...

Elle se doutait bien que Lalaït la craindrait après cela, parcequ'elle aussi, était une immortelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadorchestra.forum-actif.net/forum.htm
Lalaïth

avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 21/09/2009

MessageSujet: Re: La fin d'un long périple...(libre)   Ven 9 Oct - 22:25

Lalaïth ne put retenir un sourire de joie lorsque sa compagne lui avoua trouver son histoire jolie. Puis elle se tût et écouta attentivement la bien étrange histoire de Baku. Rien ne filtra de son étonnement en apprenant les rapports qu'entretenait la jeune femme avec sa créatrice. Puis elle se reprît, après tout, cela n'avait rien de mauvais, ce qui comptait, c'était d'aimer et de l'être en retour, non?

A l'annonce de sa probable mauvaise posture, Lalaïth ne fit montre d'aucune émotion, au contraire, elle échaffauda déjà un plan futur qui inclurait l'aide de Baku. Puis celle dernière annonça sa langueur à suivre sa mission. Lalaïth se mit alors à genoux et prit les mains de Baku. Ses gestes étant des plus gracieux et des plus aériens. Asan ne broncha pas, regardant tout de même sa maîtresse. La jeune vampire se mît alors à parler d'une voix légèrement brisée par l'émotion.


Non...je vous soutiendrais dans votre mission. Mais...je...vous demanderais juste un délais.


Lalaïth marqua une pose, afin de vérifier si Baku se sentait bien.


Je tiens vraiment à tout tenter pour retrouver mon bien aimé, mais au vue de la situation de cette ville, si je ne le trouve pas ici. Je vous demanderai de mettre fin à cette souffrance qui me grignotte le coeur.


Lalaïth savait sa requête déraisonnable, mais elle n'était devenue vampire que pour mieux retrouver son monsieur H, aussi, vivre l'éternité sans jamais pouvoir le revoir serait une vraie torture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La fin d'un long périple...(libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La fin d'un long périple...(libre)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand la vie est un long fleuve tranquille.... (Libre)
» Les premières pièces d'un long périple (Nao Saez, Luka Myachkovich et Jonathan Hendrix)
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Murmures Sombres :: Murmures Sombres :: L’arrivée-
Sauter vers: