Murmures Sombres

... Ville d'où personne ne réchappe, saurez vous y survivre ?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une chambre pour la vie ou une nuit (libre)

Aller en bas 
AuteurMessage
godefroy d'rosa
Démon
avatar

Nombre de messages : 17
Race : humain mais qui peut le dire
Camp : de l'ombre
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Une chambre pour la vie ou une nuit (libre)   Mar 10 Mar - 18:33

La rencontre certes fortuite mais pleine d’enseignement qu’il avait fait ne devait pas non plus occulte la totalité de ses pensées, il y avait de toute façon de grand change qu’il croise à nouveau les pas de ses deux la.
Maintenant il était plus que temps de trouver dans cette ville un endroit ou il puisse reposer un peut son corps.
Une grande bâtisse dressait à l’angle d’une rue un œil amical.
Il soupira

A défaut de merle on mange des grives à défaut d’étoiles on n’a au moins un toit.
Il traversa rapidement l’espace qu’il restait entre lui et la protection de la toiture.
Car oui il en avait besoin de protection, contre cette pluie qui décidément avait pris la fâcheuse habitude, une sale manie pour cette nuit de ne vouloir pas partir.


En poussant la porte c’est une impression mêlée qui vient en premier lui léché l’esprit.
Cela était assez glauque pour effrayer un parjuré pas assez cependant pour vous reposer.
Il flotta aussi un léger je ne sais quoi….
C’est un rire silencieux qui éclata en lui.
Bienvenue à la maison !

Dans tout palace qui se respecte vous trouveriez à toutes heures du jour et de la nuit, un portier pour vous ouvrir, une âme charitable pour vous enregistrer ,un porteur de bagage pour vous soulager , voir des aller et des venues.

Ici rien !
Que le silence
Pas même un gramme de tout cela, juste la douceur du tapis ,quelques fauteuils ,des tables bases ,quelque revue, des fleurs fanées et un parfum bien éventé trop peut présent pour aiguisé l’envie d’y aller .
Pourtant il le faudra car cette ici que l’on restera ; d’accord ou pas tu me suivra.
En face de l’entrée c’est le comptoir, poser en évidence sur l’albâtre noir ting ting le carillon ou dame clochette .
Vous êtes poètes ?
C’est dame clochette
Vous êtes pressé ?
Il ne le faut pas la vie est courte et vous aurez toute votre mort pour vous posé.
Remarquez à bien y réfléchir il se demandait si l’on pouvait entrevoir cela comme un repos.
Puisque ce soir ou cette nuit c’est le poète qui pousse la porte c’est donc clochette qu’il pressa

Clochette petite clochette si de ma main je te frôlais ferais tu résonner ton divin son ?
Mais serais tu me dire aussi qui de la fée ou dame sorcière viendraient pour m’accueillir ?


Il éclata d’un petit rire et pressa le petit bouton comme un téton.
Il attenta la suite surtout le fait de savoir qui viendrait lui dire bonsoir.
C’est donc le cul posé dans l’un des cuirs bien fatigué et si flétri qu’il soupira :

La 66 si elle chavire me ferais un grand plaisir.

Ses yeux reprirent la forme du chat, d’un gros matou tout doux en attendant ,il ronronna.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ludwig Wittelsbach
Archange
avatar

Nombre de messages : 52
Race : Archange (ange déchu réabilité en tant qu'ange)
Date d'inscription : 18/01/2009

MessageSujet: Re: Une chambre pour la vie ou une nuit (libre)   Mer 11 Mar - 18:13

Ludwig avait quitté la caverne près de la montagne en grognant. Le voilà maintenant collé par ce fantôme intriguant et désagréable ... Plus intriguant que désagréable d'ailleurs mais cela était encore un point à vérifier. L'archange avait marché assez longtemps, supportant les gémissements et autres stupidités que le fantôme lui servait. En particulier les divers "On va où ?" et "C'est encore loin ?" qui commençait à l'agacer de plus en plus. C'est quand il lui ordonna de se taire que le fantôme ne fit plus un bruit. Enfin, le silence et le calme allait pouvoir régner comme à l'époque où l'archange était seul et sans compagnon désagréable. Il arriva à l'hôtel où il pensait pouvoir enfin se reposer, le fantôme se rendit invisible quand ils entrèrent dans la bâtisse. Une fois à l'intérieur, voyant quelqu'un de déjà présent au comptoir, il s'asseya dans ce qui sembla être une salle d'attente. Le fantôme uniquement visible pour l'archange s'asseya à ses côtés avec un sourire plein de joie et de bonne humeur. Ludwig murmura.

Maya tu deviens agaçant.

Ben quoi ? J'ai rien fait encore !

Tu as vraiment nécessité de me coller tout le temps ainsi ?

Ouais, c'est vital.


L'archange risqua un regard vers le fantôme ... Le pire, c'est qu'il était sérieux. Ludwig regarda de nouveau près du comptoir, priant pour qu'il puisse rapidemment allez se reposer dans une chambre. Quoi que, peut-être ne pourra-t-il plus jamais se reposer avec ce "truc" qui le suivait partout désormais. Il éspérait tout de même qu'il allait pouvoir aller se reposer au plus vite, sentant la fatigue l'atteindre peu à peu. Et ne voulant pas s'endormir sur le canapé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
godefroy d'rosa
Démon
avatar

Nombre de messages : 17
Race : humain mais qui peut le dire
Camp : de l'ombre
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: Une chambre pour la vie ou une nuit (libre)   Mer 11 Mar - 21:08

Il n’allait pas finir la nuit sur un fauteuil ; le tic tic de la pluie marquait le temps, mais la rudesse du dossier lui marquait le dos, Il aimait son confort, alors puisque ici le calme semblait vouloir être le maître il prendrait donc une chambre.
Il commençait à s’agiter un brin quant un courant d’air annonça que la porte venait d’être ouverte.
Mais avec lui un autre froid pénétra, il n’aimait ces odeurs , les couleurs, la froideur et la morsure d’un coté une relative chaleur de l’autre.
Qui pouvait en même temps dégager de parfaits opposés ?

La réponse ne ce fit pas attendre, une silhouette avença à travers le halle d'entrée sans un son que le bruissement de ses vêtements .
Un corps que l’on dépose apporta la réponse du moins une partie de la réponse :
Ange ou démon ?
Du jour ou de la nuit ?

Le froid qu’il ressentait cette gène, le malaise qu’il avait, ne pouvait que lui faire penser que l’appartenance à la classe démon ne pouvait supposer aucun doute, mais si tout était aussi simple .......
D’un autre coté la relative chaleur qui se dégageait de l’être sa couleur aussi ,ne pouvait que faire penser tout le contraire .
Croire ces sens ou ....
Le chat quitta ses yeux préférant retourner au plus profond de lui ,le ronronnement suivit aussi .

...... Maya tu deviens agaçant. .....

Cette simple phrase éclaira un peut son jugement ,il sourit .
Certainement un possédé ….
Ses os craquèrent quant il se décida enfin à bouger, il se leva et dirigea une fois de plus ses pas vers le ting ting de la clochette mais il ne la pressa pas.
Ses yeux fixèrent le panneau des clés situé juste en face de lui.
Il sourit, et de sa canne en attrapa une, peut lui importait le numéro.

Et la gagnante est ………… 336 !
Troisième étages ,troisième couloir ,sixième porte, bien puisque le choix est fait, allons y.


N’y chapardeur n’y un voleur avant de monter, il chercha et trouva le carnet des arrivées.
Une fine couche de poussière le recouvrait, on ne devait pas souvent l’utilisé, mais comme il aimait à garde en toutes circonstance et lieu une certaines notions de comportementalisme un tout petit peut normalisé, il s’enregistra en signant de son nom D’Rosa.

Avant de monter il fixa l’homme toujours aussi immobile, lui avec un halo orangé, son siége et les alentours avec reflet bleuté.

Si j’avais un conseil à vous donné, il serait le suivant, faite comme moi, sinon que votre nuit soit des plus douce.

Il s’incline et disparut vers le troisième à la recherche du 336.

(no pb et bienvenue ^^ )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ludwig Wittelsbach
Archange
avatar

Nombre de messages : 52
Race : Archange (ange déchu réabilité en tant qu'ange)
Date d'inscription : 18/01/2009

MessageSujet: Re: Une chambre pour la vie ou une nuit (libre)   Mer 11 Mar - 21:22

[Merci ^^]


L'archange restait silencieux en voyant Maya tourner et se retourner sur le canapé. Ce fantôme ne tenait-il donc jamais en place ? Apparemment, question idiote, réponse idiote, le fantôme se retourna une quinzième fois. Il commençait à trouver le temps long mais le montrait plus que l'archange qui restait calme et détendu. Au pire, il dormirait dans le canapé. Il aurait pu continuer à attendre ainsi, si le fantôme n'avait pas décidé à se mettre à cheval sur lui. Ses yeux s'écarquillèrent de colère et il murmura de nouveau.

Maya .... Pousse-toi de là, tu me gênes.

Je m'ennuie, alors je m'occupe.

Et tu te jettes sur le premier venu dès que tu t'ennuis ?!

Exactement !

Hé bien, j'éspère que tu ne t'ennuieras pas lorsque je dormirais, qui sait ce que tu vas me faire .... Maintenant pousse-toi.


Grâce à son identité d'archange, il put pousser discrètement le fantôme avec l'un de ses pouvoirs presque imperceptibles. Il se leva lorsque l'homme inconnu l'invita à faire comme lui. Il le remercia d'un signe de tête et le regarda s'échapper dans les escaliers. Lorsqu'il prit une clé sans vraiment regarder le chiffre dessus et qu'il commença à écrire, il sentit un poid sur son dos.

Question : Pourquoi tu ne l'as pas fait plus tôt ?

Réponse : Pour paraître un minimum gentleman face à un inconnu.

Un inconnu qui parle tout seul, ça a dût lui suffire pour comprendre que t'étais pas net.

Lâche-moi un peu.


Sur ce, l'archange regarda la clé : 223. Bon, c'était pas son chiffre préféré mais on fera avec. Il commença à monter les étages et atteignit sa chambre et s'y enferma sans même remarquer que Maya ne le suivait plus.

Le "jeune" fantôme gambadait joyeusement dans les couloirs de l'hôtel, maintenant totalement visible par les autres bien qu'il n'y ait personne. Il savait qu'il devait trouver de quoi s'occuper le temps que Ludwig se repose, sinon, il allait vraiment finir par se faire tuer. Il monta donc jusqu'au troisième étage et chercha une occupation quelconque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une chambre pour la vie ou une nuit (libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une chambre pour la vie ou une nuit (libre)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Boîte de nuit, tension et faux papier -pv-
» UNe chambre pour Fleur
» L'immunite des parlementaires
» Un ado dans l'obscurité lumineuse de la nuit [libre]
» La Tour de Mithrandir [Plan et description]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Murmures Sombres :: Murmures Sombres :: L'Hôtel-
Sauter vers: