Murmures Sombres

... Ville d'où personne ne réchappe, saurez vous y survivre ?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 des pas pesants à l'orée de la ville... [terminé]

Aller en bas 
AuteurMessage
Sylvânn Malhak

avatar

Nombre de messages : 95
Race : créature végétale
Camp : les camps mènent au sang, fils. ils n'ont aucun sens.
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: des pas pesants à l'orée de la ville... [terminé]   Mer 10 Déc - 19:52

Sylvânn arrivait en vue d'une sorte de village. il continua à avancer, de son pas lent, émerveillé par les lumières. c'était sans dire, le plus grand village qu'il avait vu de sa vie. il lui semblait que toute la plaine était illuminée, que cela n'avait pas de fin. pourtant, le pas pesant de l'être-arbre s'entendait de loin, et il ne voyait pas d'humain fuir. étrange. aussi grand et lumineux que pouvait être ce village, ce pourrait il qu'il soit vide?
l'être se baissa avec lenteur, son écorce craquait un peu, vers le sol. il toucha du bout de ses longs doigts l'herbe. la végétation n'était pas bien en forme par ici...l'herbe était plus grise que verte, il devait manquer de soleil. et ce temps, sombre et maussade...ça ne respirait pas la vie par ici, mais Sylvânn n'était pas un genre de peureux qui reculait devant un rien.
les druides ne s'occupaient donc plus de cette région? l'esprit de cette terre était il mort? il n'en savait rien.
un concert de protestations aigues le tira de ses pensées. en grommelant, il se redressa et tourna la tête vers son énorme crinière de feuillage.

"hé, vous pourriez avoir l'amabilité de la fermer?"

les pépiements ne céssèrent pas pour autant, Sylvânn enfourna un de ses longs doigts dans le feuillage et grommellant. quelques oiseaux s'envolèrent, le reste s'enfonça dans ses 'cheveux' en se taisant enfin. saletés d'oiseaux, déjà qu'il avait l'amabilité de les héberger, ils pourraient au moins se supporter en silence.
Sylvânn se retourna brusquement. il avait senti une présence.

"il y a quelqu'un?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarja
Humain
avatar

Nombre de messages : 141
Race : Humaine
Camp : Guerrières d'Athéna.
Date d'inscription : 30/03/2008

MessageSujet: Re: des pas pesants à l'orée de la ville... [terminé]   Mer 10 Déc - 20:31

À travers l'éternel cri du vent qui souffle constamment dans les alentours de Murmures Sombres avec toujours la même puissance, Tarja entendit faiblement une mêlée de sifflotements. Ce genre de son, elle ne l'a plus entendu depuis longtemps : le chant des oiseaux. Les volatiles mourraient un par un dans la Forêt des Murmures depuis l'avènement de la malédiction, rendant absent leurs chant si mélodieux et apaisants ayant le pouvoir de rallumer de quelque peu n'importe quelle âme rongée par la noirceur, on n'en voit plus aucun de ces animaux dans les autres endroits de la région. Part delà la brume, elle vit des ombres voler dans tous les sens en agitant rapidement leurs ailes, mais ce n'était pas des chauves-souris comme elle en avait l'habitude de voir dans de nombreuses zones humides de la région. Leurs formes évoquaient bel et bien celles des moineaux. Cette ressemblance devint existence dans la tête de la guerrière lorsqu'ils relâchèrent leurs sifflements, la rendant nostalgiques de l'époque où les êtres maléfiques n'étaient pas à craindre à Murmures Sombres. Elle avança à grand pas en direction de ces bruits et de ces ombres lorsqu'elle vit ce qui semblait être, à sa plus grande surprise et à son plus haut bonheur en ces terres dévastées, un arbre vivant et qui... Bouge. Un ent, c'était avec ce mot que les gitans nommaient les arbres ayant la capacité de se déplacer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylvânn Malhak

avatar

Nombre de messages : 95
Race : créature végétale
Camp : les camps mènent au sang, fils. ils n'ont aucun sens.
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: des pas pesants à l'orée de la ville... [terminé]   Mer 10 Déc - 20:52

Sylvânn se tenait immobile, scrutant autours de lui voir d'ou pouvait venir cette présence étrange. il dû un peu baisser les yeux pour apercevoir un humain, qui semblait le regarder avec une drôle de tête. il se pencha, l'écorce craqua. il mit son visage face à l'humain et l'observa. elle semblait plutôt être une humain femelle. une femme quoi.

"excusez moi...vous ne vous enfuyez pas? pardonnez si cela vous paraît déplacé, mais ça fait bien longtemps que je n'ai pas approché un humain d'aussi près...."

il espérait ne pas avoir offusqué l'humaine. pour une fois que quelqu'un ne s'enfuyait pas en hurlant...et elle n'avait pas l'air d'être bûcheronne. encore heureux, il n'y avait pas d'arbres ou l'accrocher sinon.
les oiseaux recommencèrent à se disputer. Sylvânn grogna à nouveau

"oh, veuillez m'excuser, ils sont inssupportables..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elesie Venus Nemesis
Déesse
avatar

Nombre de messages : 735
Race : +Matriarche de l'ombre+
Camp : Entre Enfers et Olympes
Date d'inscription : 19/11/2008

MessageSujet: Re: des pas pesants à l'orée de la ville... [terminé]   Mer 10 Déc - 23:13

Une femme drapée de blanc, un véritable rayon de soleil était là dans ce lieu désert. Elle avait des cheveux longs noirs, noir comme l'ébène, ca peau blanche laissait transparaitre une fragilité immense, mais son regard bleu, profond, nous laissait comprendre sa force. Cette femme pouvait à elle seul faire la pluie et le beau temps, aujourd'hui rien n'allait plus, ses larmes tombaient du ciel, son coeur criait comme le tonnerre éclatait, sa voix poussait quelques bruits,des bruits faibles et douloureux. La déesse était mal, elle ne pouvait sortir de cette ville et cette ville menée Elesie à sa perte.
Il n'y avait ici personne qui ne pensait pas à mal, personne qui ne calcule ses mots. Seulement malgrè son sang, sa nature de vampire, elle était la fille du plus grand dieu, mais elle était remise au niveau d'un simple monstre dans ces lieux.
Murmures sombres la transformait en une bête pensant toujours à mal comme eux.
Cette belle n'arrivait toujours pas à trouver ce blond, cet homme qui avait mis en péril sa vie en la faisant vampire... Pourquoi n'apparaissait il plus? Elle l'ignorait mais elle en souffrait.
Toutes ces interrogations l'avait menée ici, dans cet endroit où l'herbe assoiffé et noire s'écartait à chaque pas posé par l'homme.
Elle entendit une voix parler mais elle ne distinguait pas les mots, elle était trop confuse pour les entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarja
Humain
avatar

Nombre de messages : 141
Race : Humaine
Camp : Guerrières d'Athéna.
Date d'inscription : 30/03/2008

MessageSujet: Re: des pas pesants à l'orée de la ville... [terminé]   Jeu 11 Déc - 16:29

Tarja répondit aux mots de l'arbre mouvant et parlant, créature anciennement adulé par les gitans, les voyageurs, les chasseurs et les rôdeurs :

- "Si votre dernière rencontre proche avec un humain remonte à longtemps, ce temps doit être infime par rapport à celui où je n'ai plus vu un arbre ne souffrant pas du mal régnant en ces terres désolées ! Vos frères semblent être condamnés au dépérissement en ces lieux maudits. Les derniers arbres résistant toujours et encore à l'envahisseur démoniaque et dévastateur se trouvent dans la Forêt des Murmures, attendant tous que la mort vienne ronger leurs feuillages et leurs troncs."

Son accueil de "l'Ent" était foncièrement défaitiste et frustrant, mais elle avait toujours appliqué le culte de la nature imposé par les Guerrières d'Athéna, obligeant l'honnêteté et la franchise envers les êtres sylvains, dont leur rôle est d'assurer le bien-être de la forêt, permettant aux humains de se nourrir et de survivre par la bienfaisance de ses ressources. Elle reprit la parole :

- "Je vous en supplie, Ent, gardien sacré de la forêt, acceptez d'aider les quelques arbres encore vivants de cette région en les aidant à se protéger de la malédiction qui les vouent à leur destruction ! S'ils périssent, beaucoup des êtres vivants trépasseront ensuite une fois privés de leurs ressources, laissant les démons conquérir ces terres qui ne seront plus que d'immenses déserts de cendre et de cadavres où empestera le chaos."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylvânn Malhak

avatar

Nombre de messages : 95
Race : créature végétale
Camp : les camps mènent au sang, fils. ils n'ont aucun sens.
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: des pas pesants à l'orée de la ville... [terminé]   Ven 12 Déc - 13:15

la pluie s'était mise à tomber, le tonerre gronda, faisant taire les oiseeaux dans ses feuillages. Sylvânn sentait une autre présence, proche. le discours de la jeune humaine le fascina et l'attrista en même temps. il se redressa, dans un grand craquement, et dit en faisant un lent et large geste

"hélas, humaine, tu dois te méprendre sur moi. je ne suis pas un gardien de la forêt venu sauver cette terre. j'ignorais encore qu'un endroit comme celui ci pouvait exister. je pensais que seule la guerre pouvait ravager un monde, mais vos malédiction le peuvent bien plus à ce que je vois..."

il baissa son bras, tendit ses longs doigts vers Tarja

"...mais je compte rester ici. l'état de la nature m'attrtiste, des esprits mauvais hantent cet endroit. montre moi cette forêt, j'y ferais un refuge. je suis prêt à combattre cette malédiction si cela peut faire revivre la nature et racheter mes crimes."

il hocha la tête, quelques oiseaux s'envolèrent à nouveau. cette présence... il se retourna lentement.

"...fille, quelqu'un d'autre est ici."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elesie Venus Nemesis
Déesse
avatar

Nombre de messages : 735
Race : +Matriarche de l'ombre+
Camp : Entre Enfers et Olympes
Date d'inscription : 19/11/2008

MessageSujet: Re: des pas pesants à l'orée de la ville... [terminé]   Sam 13 Déc - 1:03

Elesie commencait à sécher ses larmes et se mit à danser, une danse somptueuse,emportait par le vent, Elesie ne touchait plus le sol, elle était belle,vraiment belle.Puis elle se cogna à un arbre. Elle prit peur à la vue de cette arbre mouvant:
Tu bouge?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylvânn Malhak

avatar

Nombre de messages : 95
Race : créature végétale
Camp : les camps mènent au sang, fils. ils n'ont aucun sens.
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: des pas pesants à l'orée de la ville... [terminé]   Sam 13 Déc - 18:42

Sylvânn s'en était douté, il y avait bien quelqu'un d'autre non loin. ce fut une voix derrière lui qui le fit se retourner. une autre humaine? oh, cette région était donc peuplée. comment pouvaient ils donc vivre avec toute ces mauvaises choses autours d'eux? il comprit l'étonnement de l'humaine. peut être qu'elle s'était cognée...? l'être-arbre n'avait rien senti. il espérait qu'elle ne se soit pas faite mal.

"oui, fille, je bouge." dit il d'une voix amusée "et j'espère que tu ne t'es pas bléssée. mon nom est Sylvânn. qui es tu, jeune créature?"

il l'observa un instant, puis tendit sa large main vers elle, comme une salutation. à peine arrivé, il rencontrait déjà deux humaines...dont aucune des deux ne s'étaient encore enfui. l'une avait l'air de connaître les esprits sylvestres, mais l'autre...peut être aurait elle peur? Sylvânn ne s'en offusquait même plus. après des siècles à voir les humains partir en courant, il pensait que ce serait une réaction naturelle. il se trompait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elesie Venus Nemesis
Déesse
avatar

Nombre de messages : 735
Race : +Matriarche de l'ombre+
Camp : Entre Enfers et Olympes
Date d'inscription : 19/11/2008

MessageSujet: Re: des pas pesants à l'orée de la ville... [terminé]   Sam 13 Déc - 18:50

Elesie regarda l'arbre et monta dans sa main, elle lui dit d'une voix des plus douces.
Bel arbre je suis une déesse, je me nomme Elesie, que fais tu ici?
Elle vit dans les yeux de l'arbre une telle bonté qu'elle n'avait pas peur de se mettre au creux de sa main, celui ci aurait pu l'écraser comme une simple mouche mais elle sentait bien que ce n'était pas son genre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylvânn Malhak

avatar

Nombre de messages : 95
Race : créature végétale
Camp : les camps mènent au sang, fils. ils n'ont aucun sens.
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: des pas pesants à l'orée de la ville... [terminé]   Sam 13 Déc - 20:59

Sylvânn souleva sans effort la femme au niveau de son visage. il avait du mal à voir de loin. oui, une charmante jeune humaine...avec une étrange aura. mais une humaine quand même

"j'erre en ce monde depuis des siècles." murmura l'arbre "je suis ici par hasard, arrivé dans cette contrée au gré de mes pérégrinations. je suis étonné de rencontrer âmes qui vivent dans cet terre déolée"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elesie Venus Nemesis
Déesse
avatar

Nombre de messages : 735
Race : +Matriarche de l'ombre+
Camp : Entre Enfers et Olympes
Date d'inscription : 19/11/2008

MessageSujet: Re: des pas pesants à l'orée de la ville... [terminé]   Dim 14 Déc - 15:29

Et ben tu devra t'y habituer, Mumures sombres renferment bien des êtres, certains sont quasi transparent mais d'autre sont vraiment terrifiant...
Elle sentait bien que l'arbre pensait qu'elle n'était qu'une humaine mais Elesie était loin de l'être, son corps sortait tout droit de l'olympe,sa chair et son sang furent volés par un vampire et maintenant elle se retrouvait entre son état de déessen et celui de vampire avec tous les vices qui y correspondent.
Tu m'a l'air bien perdu, sais tu au moins qu'elle est ta nature?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ark'sana
Semi démon
avatar

Nombre de messages : 272
Race : devoreur d' ames
Camp : neutre
Date d'inscription : 09/01/2009

MessageSujet: Re: des pas pesants à l'orée de la ville... [terminé]   Ven 9 Jan - 21:51

Ark'sana pénétra dans cette ville aussi sombre qu' étrange si différente d' EKTAR, elle avança prudemment vers les deux formes qu' elle apercevait au loin, un étrange spectacle pour elle un arbre qui semblait parler a une humaine, semble- t- il , mais cette jeune femme provoquait en elle une étrange sensation comme si elle était plus que ce quelle semblait*sa nature pour le moment ne m' interesse pas *
-[size=12][ bonsoir a tous " lanca t elle laconiquement " ou sommes nous ici?
elle regardait autour d' elle , les sens en alerte, toujours pensant au moindre danger pouvant survenir.
quelques instants plus tard ses compagnons arrivèrent : un loup gris et un tigre blanc.

ils se tinrent de chaque cotés , posant leur têtes contre leur amie.
- vous avez pu arriver et je vois quevous n' avez pas été blessés lors de notre séparation"
elle se tourna vers l' arbre ou ce qui en avait l' air
-N'ayez crainte ils ne vous ferront aucun mal, savez vous ou je pourrez me reposer moi et mes compagnons ...cela fait trois jours que nous marchons , nous avons traversés cette contrée étrange et croiser des créatures que je croyait éteintes
elle ' s' assit parterre epuisée et affamée*je ne suis pas en mesure de me battre et s ils s en prennent à moi je suis morte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylvânn Malhak

avatar

Nombre de messages : 95
Race : créature végétale
Camp : les camps mènent au sang, fils. ils n'ont aucun sens.
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: des pas pesants à l'orée de la ville... [terminé]   Sam 10 Jan - 21:07

Sylvânn allait répondre à Elesie lorsque une autre créature humaine arriva. celle ci était accompagnée d'animeaux. elle semblait vraiment fatiguée, l'être-végétal esquissa sur son visage de bois un sourire qui se voulait rassurant, tendant sa grande main vers la femme

"n'ayez crainte. je me nomme Sylvânn Malhak, j'ai fondé un refuge dans la forêt, vos poursuivants ne pourront y pénétrer sans mon consentement. vous pourrez y rester autant que vous le désirez"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ark'sana
Semi démon
avatar

Nombre de messages : 272
Race : devoreur d' ames
Camp : neutre
Date d'inscription : 09/01/2009

MessageSujet: Re: des pas pesants à l'orée de la ville... [terminé]   Sam 10 Jan - 21:20

Ark'sana tendit sa main vers lui et baissa la tête en signe de remerciement
Dites moi que faites vous ici Lear' adan?elle avait utilise le mot ancien designant les êtres commes Sylvânn
Elle souirt malgré sa fatigue et regarda vers la déesse pardonnez moi si je ne me leves point pour vous saluer mais mes jambes ne me portent plus

[me traines vers la place du Chaos]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: des pas pesants à l'orée de la ville... [terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
des pas pesants à l'orée de la ville... [terminé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kapwa reveye soulve pou sove vil Okap kap deperi
» A propos du service de l'EDH
» Le Royaume perdu d'Arnor
» Reflexion sur la bidonvilisation de nos mornes
» urgent PAYRA 3,5 kg en fourrière ESPAGNE euthanasie prévue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Murmures Sombres :: Murmures Sombres :: L’arrivée-
Sauter vers: